Recrutement : les candidats utilisent les réseaux sociaux, pas les employeurs

Un tiers des salariés disent utiliser les réseaux et sites de mise en relation dans leur process de recherche d'emploi. Une part qui tombe à 13 % côté recruteurs. C'est ce qui ressort d'une enquête plus vaste sur les tendances et les salaires dans le secteur de la communication menée par le cabinet Aquent. Ce décalage ne devrait pas durer à en croire Eric Gandibleu, directeur régional pour l'Europe du Sud : "la prochaine vague technologique qui soutiendra le recrutement de jeunes talents résidera davantage dans la recherche et l'investissement, d'autant plus que les annonces passées sur les sites web dédiés à l'emploi et dans la presse écrite deviennent justement moins efficaces et de plus en plus chères."

Le premier outil utilisé reste le bouche-à-oreille et les recommandations : trois quart des salariés et deux tiers des recruteurs affirment y faire appel. Suivent les cabinets de recrutement (62 % des salariés, 52 % des employeurs). Les sites d'emploi sur Internet sont également plus utilisés par les candidats que par les recruteurs (68 % contre 42 %).

Recrutement