En savoir plus

Suggestions de diaporamas

Méthodologie

Pour constituer ce classement, nous avons compilé douze indicateurs différents pour les 432 villes de plus de 20 000 habitants que compte la métropole. Ceux-ci proviennent essentiellement de l'Insee, seules les données relatives à la construction de logements et de bureaux sont issues du ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. Ces séries ont été regroupées en quatre thématiques, chacune comprenant trois indicateurs (deux exprimant l'évolution dans le temps, le troisième la situation à un instant t).

 

Le dynamisme des entreprises :

-      Le nombre d'entreprise créées entre 2006 et 2010 ramené au nombre d'entreprises en 2010

-      Le nombre de mètres carrés de bureaux autorisés entre 2001 et 2010 ramené au nombre d'habitants

-      Le nombre d'établissements par rapport au nombre d'habitants en 2008

 

Le dynamisme démographique :

-      La croissance de la population entre 1999 et 2007

-      Le nombre de logements autorisés entre 2001 et 2010 ramené au nombre d'habitants

-      La part des habitants de plus de 25 ans diplômés du secondaire en 2006

 

Le dynamisme de l'emploi :

-      L'évolution de la part de la population active occupée de 15 à 64 ans dans la population de 15 à 64 ans entre 1999 et 2007

-      L'évolution de la part des cadres et des professions intellectuelles supérieures dans l'emploi local entre 1999 et 2007

-      La part des cadres des fonctions métropolitaines (les plus stratégiques) dans l'emploi local en 2007

 

Le dynamisme du niveau de vie :

-      L'évolution du salaire horaire entre 2004 et 2008

-      L'évolution du revenu fiscal par foyer entre 2006 et 2008

-      Le salaire horaire des cadres en 2008

 

Pour chacun de ces 12 critères, la première ville obtient 432 points, la dernière 1 point. Ensuite, ces points sont cumulés par thématiques et la note ramenée sur 20. La note générale est une moyenne des quatre notes thématiques.