Maxime Barbier (Minutebuzz) : "Nous comptons lancer d'autres verticales thématiques"

Le cofondateur du média de divertissement à destination des millennials est revenu sur son virage "100% social 100% video" et nous en détaille les contours.

Le DG de Minutebuzz, Maxime Barbier, était en direct sur le JDN ce mardi à 13h. Invité de l'émission #Media, réalisée avec CB News, il venait évoquer le repositionnement du groupe qu'il a fondé avec Laure Lefevre en 2010 en un média 100% social, 100% vidéo. Un changement inspiré d'un constat : "les jeunes ne quittent plus les plateformes sociales et ces dernières veulent envoyer de moins en moins de trafic aux médias".

"Fin 2015, une grosse partie du trafic drainé par les réseaux sociaux a chuté alors que le nombre de contenus vus postés nativement a explosé", constate Maxime Barbier. Le groupe a dû s'organiser en conséquence. Certains des rédacteurs sont devenus des créatifs social media, d'autres ont été remplacés par des profils de cadreurs et monteurs.

Ce changement de paradigme est facilité par le business model de Minutebuzz, orienté exclusivement autour du brand content. "On met le contenu de la marque au sein même des usages sociaux des trois marques, Minutebuzz, Heroes et Superbon", détaille Maxime Barbier. De nouvelles verticales sont prévues pour bientôt. 

Avec plus de 8 millions de personnes touchées sur les plateformes sociales et plus de 200 millions de vidéos vues par mois, Minutebuzz est un média qui touche une forte audience de millennials. Le groupe va réaliser près de 5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016 et est rentable depuis quelques années. 

Surfant sur la vague autoplay des vidéos Facebook, Minutebuzz est passé de 1,2 million d'abonnés sur les réseaux sociaux et 85 millions de vidéos vues en janvier 2016 à 8 millions d'abonnés et 220 millions de vidéos vues en septembre 2016. 

Media / Hashtag Media