Deux fois moins de chutes qu'avec une fabrication industrielle

Le couvert en ensuite limé à la main pour peaufiner l'ébarbage qui a été réalisé à la meule.
©  Cécile Debise/JDN