Une TVA très réduite pour la recette des nouveaux spectacles

Pour qu'une œuvre classique bénéficie d'un taux de TVA très réduit, il faut qu'elle fasse l'objet d'une nouvelle mise en scène. © leksustuss Fotoliacom
Depuis 1970, les recettes de billetterie réalisées aux 140 premières représentations de certains spectacles vivants sont soumises à un taux de TVA de 2,10% quand la norme fiscale de référence est de 5,5%. (Voir le montant de la recette de TVA de l'Etat).
Un avantage dont bénéficient les œuvres théâtrales dramatiques, lyriques, musicales ou chorégraphiques récemment créées mais aussi les œuvres classiques, si toutefois elles font l'objet d'une nouvelle mise en scène. Cette dépense fiscale concerne également certains spectacles de cirque.
  • Coût estimé pour l'Etat en 2015 : 60 millions €
  • Nombre de bénéficiaires en 2013 : 2 300 entreprises
  • Année de création : 1970