L'hôtellerie

Certains groupes proposent d'investir dans l'hôtellerie dès 15 000 euros de souscription. © Gina Sanders Fotoliacom
Le marché de l'investissement hôtelier en France ne s'est ouvert aux investisseurs particuliers que récemment. Des groupes spécialisés lèvent désormais des fonds auprès des épargnants pour acheter des établissements obsolètes, les revaloriser et les exploiter avant de les revendre. C'est le cas de Maranatha. Le groupe marseillais assure avoir "investi plus de 140 millions d’euros de travaux" en six ans. Pour un ticket d'entrée de 15 000 euros et une durée de placement d'au moins six ans, il propose aux intéressés de rentrer dans le fonds Finotel 2. L'objectif de rentabilité est de 6% à 8%. A noter également que les titres Finotel 2 sont éligibles au PEA et PEA/PME.
Autre option, qui s'adresse cette fois-ci aux investisseurs avertis : les "club deals", qui sont des opérations groupées, accessibles à partir de 100 000 euros. "Pour ce type d'investissements, il faut veiller à la qualité de l'emplacement, à celle du gérant auquel on délègue la gestion de l'hôtel et ne pas hésiter à diversifier en investissant dans plusieurs dossiers plutôt qu'un seul", avise Stephan Chenderoff, associé au cabinet de conseil en gestion de patrimoine Cyrus Conseil.