La sharing economy, la coqueluche des fonds

Les perspectives de cette tendance de consommation font saliver les fonds d'investissement qui déversent des centaines de millions sur les pépites du secteur. © Rawpixel.com
L'économie du partage pourrait peser 335 milliards de dollars d'ici 2025, selon une étude de Pwc. Certaines start-up de la sharing economy ont annoncé tout au long de l'année dernière des levées de fonds gigantesques : 100 millions par-ci, 450 millions par là… De quoi donner le vertige et pousser des fonds d'investissement à miser sur le créneau. Un réflexe déjà opéré par de grandes entreprises qui investissent ou rachètent des pépites de leur secteur afin d'éviter d'être débordées par de nouveaux concurrents. La SNCF s'est ainsi offert Ouicar, Leroy Merlin a pris une participation dans Frizbiz et, dans l'hôtellerie, Marriott a investi dans LiquidSpace pour élargir ses sources de revenus.