Webperf : le Français Cedexis lève 22,8 millions de dollars

Le spécialiste de la performance Internet va se lancer en Asie. Il compte aussi renforcer sa R&D, conscient du potentiel de valeur des données issues de son réseau de supervision.

Spécialiste français de la qualité de service Internet, Cedexis boucle un tour de table de 22,8 millions de dollars. Il a été notamment réalisé auprès de ses actionnaires historiques Madrona Venture et Advanced Technology Ventures (ATV). Deux nouveaux investisseurs rejoignent le bateau Cedexis pour l'occasion : la société de financement genevoise Ginko Ventures (le fonds d'investissement de Foxconn), et Nokia Growth Partners (bras armé de Nokia dans le capital-risque). Egalement dans la boucle, Citrix confirme son implication dans Cedexis, via Citrix Systems Ventures. L'éditeur américain avait déjà approché la société française en 2013. "Il nous avait alors fait un prêt, indexé sur la valorisation de 2011, que nous pouvions soit rembourser soit transformer en actions. C'est cette seconde possibilité qui a donc été retenue", explique Julien Coulon, président et co-fondateur de Cedexis. Pour finir, un prêt à l'innovation de la BPI (correspondant à 0,8 million de dollars) a, aussi, été décroché pour compléter la levée.

Julien Coulon est  président et co-fondateur de Cedexis. © Cedexis

A l'occasion de cette opération (qui fait suite à un tour de table de 6 millions de dollars en 2011), la valorisation de la société de Gentilly s'élèverait à quelque 100 millions de dollars. Au total, Cedexis aura réussi à réunir 33 millions d'euros depuis sa création en 2009.

Une extension en Asie

La mission de Cedexis ? La société mesure les performances d'accès aux offres de Cloud et d'hébergement, mais aussi celles des CDN (réseaux de diffusion de contenu), puis se charge de router en temps réel le trafic de ses clients en fonction de la disponibilité et des temps d'accès offerts par ces infrastructures à un moment T. Son système de  supervision passe par l'installation de tags JavaScript sur les pages Web ou apps Internet de ses clients. Leur objectif : estimer les performances réseau du point de vue de l'utilisateur final du service dont on cherche à améliorer l'accès.

Cedexis est rentable depuis avril 2011. La société est déjà présente aux Etats-Unis (à Portland) mais aussi à Dubaï. Dans la foulée de sa nouvelle levée de fonds, elle entend renforcer sa présence mondiale. "Nous prévoyons d'ouvrir un deuxième bureau aux Etats-Unis, à San Francisco. Nous allons aussi nous implanter en Israël, puis en Asie à Singapour, Tawaïn et Séoul", confie Julien Coulon. "Dans l'optique de cette croissance, nous prévoyons d'améliorer la structuration des équipes et des partenariats."

Une R&D renforcée dans la data science

Cedexis entend également renforcer ses efforts de R&D. Ces derniers mois, deux nouveaux outils sont sortis de ses laboratoires : un service d'optimisation du streaming vidéo, toujours basé sur le routage de trafic, d'une part, ainsi qu'une application pour corréler la performance d'accès à un service (disponibilité, latence...) avec des indicateurs métier (taux d'abandon, de conversion...), d'autre part.

"Notre réseau de supervision produit 7 milliards de données par jour. J'estime que nous n'exploitons qu'environ 5% de la valeur qu'elles pourraient nous apporter. Nous allons donc recruter des profils de data scientist pour nous aider à trouver les filons pour mieux exploiter cette mine d'or. Sachant, aussi, que nous sommes déjà capables de nous connecter aux API de nombreuses technologies tierces pour faire des corrélations", poursuit Julien Coulon. Autre vecteur de croissance évoquée par Cedexis, les containers (qui permettent désormais d'envisager le "miroring" d'applications sur plusieurs clouds) devraient également apporter un nouveau souffle à son offre de gestion de la qualité de service multi-cloud.

LinkedIn, Yahoo, Tumblr parmi les références clients

Commercialement, les équipes de Cedexis vont pouvoir capitaliser sur plusieurs belles références décrochées aux Etats-Unis. Parmi elles figurent LinkedIn, Yahoo, Tumblr, Shutterstock ou encore Tango - dont l'app mobile de visio-conférence repose sur une infrastructure multicloud dont l'équilibrage de charge est géré par Cedexis. Enfin, Julien Coulon évoque la possibilité de faire de Foxconn plus qu'un partenaire financier : un partenaire industriel. "Foxconn a développé une offre de services de cloud distribué, baptisée Power-All [qui pourrait bénéficier de l'offre Cedexis]", note Julien Coulon qui rappelle que l'un des principaux clients de l'équipementier, qui n'est autre qu'Apple, a lancé une carte SIM multi-opérateurs pour ses iPhone. Une offre qui, là encore, pourrait bénéficier de l'apport de Cedexis en matière de gestion de la qualité de service réseau...

Levée de fonds / Qualité de service