OVH emprunte 400 millions d'euros et ouvrira 4 nouveaux datacenters cet été

OVH emprunte 400 millions d'euros et ouvrira 4 nouveaux datacenters cet été Le numéro un français de l'hébergement Internet a contracté une ligne de crédit auprès d'un groupe de 9 banques. Objectif : soutenir son développement mondial.

OVH décroche une nouvelle ligne de crédit de pas moins de 400 millions d'euros, étalée sur une période de 5 ans (extensible jusqu'à 2 ans de plus). L'opération a été orchestrée par BNP Paribas, Crédit Agricole, HSBC France et Société Générale Corporate & Investment Banking, qui a aussi coordonné le montage. Ont également contribué au tour la CIC Nord-Ouest, la Banque Commerciale du Marché Nord Europe, ainsi que l'Américain JP Morgan. Avec pour objectif de soutenir la stratégie de développement mondial de l'hébergeur français, ce crédit vient compléter une levée de fonds de 250 millions d'euros bouclée l'année dernière, et qui s'était traduite par une prise de participation minoritaire des fonds américains KKR et TowerBrook.

"Nous allons pouvoir profiter d'éventuelles opportunités d'investissement"

"Cette nouvelle opération contribue à fluidifier et renforcer notre structure de financement en vue de mener à bien le plan d'investissement de 1,5 milliard d'euros sur 5 ans annoncé en 2016", commente Nicolas Boyer, directeur financier d'OVH. "Nous allons pouvoir profiter d'éventuelles opportunités de manière plus réactive, que ce soit en termes de développement, d'investissements ou d'acquisitions."

Pour son année fiscale 2017 (qui sera clôturée fin août), OVH anticipe un chiffre d'affaires proche de 400 millions d'euros, en hausse de 25%. Fort d'un effectif de plus de 1 700 salariés à travers le monde, le groupe enregistre une croissance de 30% sur le cloud computing (ce qui englobe ses offres de cloud public, cloud dédié…). "Notre activité d'hébergement de serveurs dédiés, plus ancienne, n'atteint pas ce niveau, mais bénéficie quand même d'une croissance à deux chiffres", confie le directeur financier d'OVH.

Bientôt 24 datacenters

En parallèle, OVH poursuit le déploiement de son infrastructure dans le monde. Sur les 20 centres de données que compte l'entreprise créée par Octave Klaba, quatre sont situés à l'étranger (Australie, Canada, Pologne et Singapour). Neuf autres datacenters sont en construction, dont sept en Europe et deux aux Etats-Unis. L'annonce de l'acquisition du cloud public de VMware (VCloud Air), qui doit être bouclée d'ici la fin de l'année, s'inscrit dans cette stratégie. Elle permet à OVH de reprendre une infrastructure avec notamment sept datacenters aux US. "Nous allons déployer VCloud Air sur l'ensemble de nos datacenters", prévoit d'ailleurs Nicolas Boyer.

D'ici la fin de l'été, l'hébergeur va ouvrir pas moins de quatre nouveaux datacenters, sur les 9 en cours de déploiement (en Allemagne, au Royaume-Uni, sur la côte Est des Etats-Unis, et à Strasbourg, où il s'agira du quatrième centre de données sur le site). "Des offres de découverte seront commercialisées sur chacun des nouveaux sites lancés à l'étranger", indique OVH - qui propose d'ailleurs déjà des serveurs dédiés en pré-commande en prévision de l'ouverture officielle de son infrastructure allemande.

A lire aussi :

OVH