Guillaume Poupard (ANSSI), le cryptographe qui règne sur la cybersécurité en France

Aidant la cyber-sécurité à prendre la place qu'elle mérite désormais en France, le directeur général de l'Anssi aura porté des projets "défricheurs" qui auront impulsé un dynamisme sain sur le marché français de la sécurité informatique.

Cette biographie est diffusée dans le cadre de l'élection de la personnalité informatique française 2016, organisée par le JDN. Pour découvrir l'opération et voter pour Guillaume Poupard (ou une autre personnalité), lire cet article : Elisez la personnalité française qui a le plus marqué l'informatique en 2016 !

 

Né en 1973 et ancien élève de l'École polytechnique, promotion X92, Guillaume Poupard est ingénieur de l'armement, option recherche. Passionné de cryptographie, il a soutenu une thèse de doctorat sur ce thème, en 2000, à l'École normale supérieure de Paris. Fraîchement diplômé, il intègre la Direction centrale de la sécurité des systèmes d'information qui, en 2009, sera renommée ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information). Il y occupera le poste d'expert cryptographe, avant de diriger le laboratoire de cryptographie.

En 2006, Guillaume Poupard quitte la DCSSI pour rejoindre le ministère de la Défense où il se spécialisera dans la cyberdéfense. Ce poste le conduira naturellement en 2010 à la Direction générale de l'armement (DGA) en tant que responsable de l'expertise et de la politique technique dans le domaine de la cyber -sécurité.

Le profil idéal pour diriger l'ANSSI ?

C'est le 27 mars 2014 que Guillaume Poupard sera nommé, sur décret par le Premier ministre, directeur général de l'ANSSI. Prenant ainsi la tête de l'organisation où il avait entamé sa carrière, il succède à Patrick Pailloux, premier directeur général de l'ANSSI, nommé directeur technique de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure). Un gage de confiance apprécié par cet ancien militaire, désormais à la tête d'une équipe de 300 personnes qui devrait s'accroître encore pour atteindre un effectif de 500 spécialistes en 2017. Une nomination aussi légitime pour ce père de 3 enfants, adepte de la course à pied, qui allie compétences techniques, connaissance des institutions et… des arcanes humaines (il est diplômé de l'enseignement supérieur en psychologie). Des dispositions qui se révéleront bien utiles à son poste, pour éduquer, avancer, comprendre, et convaincre.

L'importance du collectif souvent soulignée

Son premier rôle a été de rendre plus aisée la communication entre l'ANSSI et la DGA, qui doit répondre de la fiabilité des systèmes qu'elle propose. S'inscrivant dans la continuité des actions menées par son prédécesseur, le nouveau directeur général de l'ANSSI aime souligner l'importance du collectif dans la mise en place d'un système de sécurité des systèmes d'information. Les prestataires publics et privés, mais aussi les organisations gouvernementales sont appelés à travailler conjointement afin de prendre en compte tous les aspects des menaces pesant sur les systèmes informatiques. Un travail d'équipe qui ne peut qu'être bénéfique pour les grands groupes et institutions, tout comme pour les petites et moyennes entreprises. Sa vision est donc appréciée.

De grandes avancées 

Cette collaboration a d'ailleurs été approuvée, ce qui a permis de lancer un plan de cyberdéfense des plus ambitieux pour la France. Le gouvernement a d'ailleurs voté plusieurs articles et arrêtés dans la loi de programmation militaire traitant de la sécurité informatique et de son application. Un appui qui a conduit à de grandes avancées législatives, et qui donnent à l'ANSSI de belles perspectives d'évolution.

Le plan Cybersécurité de la nouvelle France industrielle est un autre projet qui tient à cœur à Guillaume Poupard. Car, a-t-il fait comprendre, à une époque où la concurrence internationale est sérieuse, l'industrie française doit pouvoir s'appuyer sur un système informatique performant et pérenne, dans lequel elle doit avoir pleinement confiance. Une démarche de qualification des prestataires à partir de référentiels a aussi été entamée dans ce sens. Des fournisseurs de solutions et prestataires ont déjà été labellisés et listés. La liste en question est publique, et régulièrement mise à jour (lire notamment notre article Zoom sur les prestataires d'audit de sécurité informatique qualifiés par l'ANSSI). Effets positifs : cette exigeante qualification est devenue très stimulante pour le marché français, et très attractive pour les acteurs, car la loi de programmation militaire oblige les fameux opérateurs d'importance vitale (OIV) à ne recourir qu'à ces prestataires de service qualifiés pour auditer leurs systèmes d'information.

Cette biographie est diffusée dans le cadre de l'élection de la personnalité informatique française 2016, organisée par le JDN. Pour découvrir l'opération et voter pour Guillaume Poupard (ou une autre personnalité), lire cet article : Elisez la personnalité française qui a le plus marqué l'informatique en 2016 !

Ou  votez directement pour la personnalité française (Guillaume Poupard ou une autre) qui a le plus marqué l'informatique en 2016 en cliquant sur limage ci-dessous

Votez pour la personnalité française qui a le plus marqué l'informatique en 2016 en cliquant sur l'image. © 123RF - rangizzz

Autour du même sujet