Chadi Mraghni (DSI, UCPA) "Les projets Open Source restent parfois du domaine de l'aventure"

Déploiement SAP, refonte du site d'e-commerce, industrialisation des opérations... L'association de vacances et de loisirs sportifs s'est engagée dans un vaste chantier de modernisation de son système d'information.

Association Loi 1901, l'UCPA articule ses activités autour de trois axes principaux : les vacances sportives (qui demeurent l'activité la plus connue), les loisirs sportifs de proximité, notamment avec des centres de loisirs pour le compte de collectivités, et enfin une offre de formations aux activités du sport et de l'animation. Affichant environ 80 destinations à travers le monde, l'UCPA compte 139 sites, et 2 200 salariés dont 730 permanents. L'association réalise un chiffre d'affaires annuel de 156 millions d'euros.

 

JDN Solutions. Comment s'organise la DSI de l'UCPA ?

Chadi Mraghni. La DSI est rattachée à la direction générale de l'association. Le DSI est membre du comité de direction. La DSI compte 25 collaborateurs, qui forment deux pôles. L'un est centré sur les études et réalisations ainsi que le pilotage des projets métiers, l'autre sur la gestion des projets techniques, des infrastructures et les opérations. Nous externalisons assez peu. Nous faisons appel à des prestataires externes pour mettre en œuvre les projets, soit par le biais de contrats au forfait ou en régie.

L'une de nos principales particularités est de consacrer en ce moment plus de 60% de l'activité de la DSI à de nouveaux projets. C'est un ratio important qui s'explique par notre volonté de moderniser les systèmes d'information de l'UCPA.

 

"Nous avons révisé nos processus de production informatique"

Quel est l'objectif de ce chantier de modernisation ?

Les systèmes d'information actuels de l'UCPA ont été construits, pour la plupart, il y a environ une dizaine d'années. Or, depuis, l'UCPA a fait évoluer considérablement son organisation et son offre pour répondre aux enjeux de ses marchés dans un contexte économique difficile. Le métier des loisirs sportifs par exemple s'est développé considérablement. Le nombre de clients a augmenté. 

Partant de là, la plupart des systèmes devenaient presque obsolètes aussi bien sur le back-office que sur le front-office. Notre site d'e-commerce notamment remontait à 2000. Même s'il a évolué pendant ces années, une refonte était nécessaire pour répondre aux évolutions de l'offre et des besoins clients. Des évolutions étaient également nécessaires autour de notre back-office de vente, et de notre système financier.

 

Vous avez remis à plat vos processus de batch. Quelle est la place de ce projet dans la refonte du SI de l'UCPA ?

Pour nous permettre de nous concentrer pleinement sur les nouveaux déploiements, nous avons en effet décidé de réviser notre organisation et nos processus de production informatique. Nous avons créé un département Opérations, rattaché au pôle Infrastructure et opérations de la DSI. A cette occasion, nous avons élaboré des processus de gestion de services ITIL. Des conventions de services ont été signées avec les métiers, et nous avons mis en place un ordonnanceur. Tous nos traitements par lots, jusque-là lancés manuellement par les responsables d'application, sont désormais automatisés par cet outil.

Nous avons choisi la solution d'ordonnanceur d'Orsyp qui nous a paru adaptée en termes fonctionnels tout en offrant un prix attractif. Elle nous permet d'obtenir chaque matin des comptes-rendus techniques. Au total, l'automatisation des tâches apportée par cette technologie nous a permis d'économiser l'équivalent d'un temps plein. Nos responsables d'applications peuvent désormais se concentrer sur les nouveaux projets.

 

"Notre démarche applicative orientée progiciel nous permet de réduire les délais de déploiement"

Justement, quels sont les chantiers de refonte de systèmes métiers lancés depuis ?

Nous avons finalisé la mis en place de SAP en fin d'année dernière sur la partie financière, la gestion des achats et la dématérialisation des factures fournisseurs. Nous avons aussi déployé un nouveau système de gestion des ventes pour l'activité loisirs. Il tourne sur Satori qui est un logiciel spécialisé pour cette activité. Sur nos métiers, nous sommes tenus de passer par des solutions de niche comme celle-ci dans la mesure où les grands ERP ne sont pas capables de répondre à nos besoins. La gestion de stocks d'offres de vacances est en effet très spécifique. Nous tombons alors dans le best-of-breed ou des développements spécifiques.

Notre site d'e-commerce est en cours de refonte. Partant d'un site développé spécifiquement sous une architecture .Net, nous avons là aussi opté pour une approche progicielle, et migré vers la suite Broadvision. Nous avons prévu une mise en production du site pour octobre prochain à l'occasion du lancement de notre offre d'hiver 2010-2011.

 

Quel est l'avantage d'une démarche progicielle ?

Pourquoi redévelopper ce qui est déjà disponible sur le marché ? Broadvision nous propose par exemple toutes les fonctions d'e-commerce souhaitées par l'UCPA : un espace clients, un catalogue de produits, un tunnel d'achat, l'animation commerciale, le reporting...

De ce fait, les projets sont beaucoup plus rapides et moins risqués, et c'est ce que nous recherchons. Nos projets ne doivent pas dépasser 10 mois pour éviter l'effet tunnel. Pour respecter ce principe nous lotissons les grands projets. Nous avons tenu les délais du projet de mise en œuvre de SAP qui a été réalisé en 7 mois. Nous n'avons pas réalisé de développement spécifique. Nous avons pris le pari de nous adapter aux bonnes pratiques de l'outil. La mise en production a été réalisée en novembre 2009, et l'exercice 2010 passe sur SAP.

C'est aussi pour cette raison que nous optons assez peu pour des solutions Open Source. Ce type de projet reste parfois du domaine de l'aventure. Or, dans la mesure où nous privilégions les projets à court terme, nous avons besoin de solutions sécurisées.

 

Comment gérez-vous l'hébergement de vos serveurs ?

Nous disposons d'une salle blanche normalisée qui centralise quarante serveurs. Sur ce point, je tiens à préciser que nous sommes en train de mettre en place un plan de reprise d'activité. Il s'inscrit dans un projet plus large de sécurité des systèmes d'information qui a été validé par le comité de direction.  En fonction de la criticité des systèmes, les procédures de sauvegarde et de réplication seront définies différemment.

Côté virtualisation, nous avons mis en œuvre ce principe pour nos environnements de développement, ce qui facilite le passage d'un environnement à l'autre : développement, test, recette.

 

La DSI de l'UCPA en bref
Source : JDN Solutions
Effectif25 personnes
Gestion financière et des achatsSAP
Vente loisirsSatori
Vente vacancesLogitour
Nombre de PC fixes et portables800 (Windows)
Technologie serveurWindows et Unix

Serveurs / DSI