Windows 8 sous le feu des critiques un mois avant sa sortie

Système encore buggé pour le PDG d'Intel, boutique d'applications désespérément vide, notes alarmistes des cabinets : à 30 jours de la commercialisation de Windows 8, certains experts ne cachent pas leur scepticisme.

Dans tout juste un mois, le 26 octobre, Microsoft sortira Windows 8 de sa phase bêta et donnera le coup d'envoi de la commercialisation de son système d'exploitation.

Problème : selon le PDG d'Intel, Paul Otellini, Windows 8 souffrirait encore de nombreux bugs et l'OS sera commercialisé alors qu'il n'est pas encore prêt. C'est ce qu'il vient d'affirmer lors d'un événement privé réservé à ses employés et fermé à la presse.

Bien sûr, Microsoft pourra largement corriger et améliorer son OS après sa sortie, et le PDG du fondeur peut avoir prononcé cette phrase pour mieux tacler le choix de Microsoft de miser sur les technologies ARM, rivales des siennes. Mais cette voix n'est pas la première à s'élever pour faire part d'un certain scepticisme quant au succès de Windows 8 à sa sortie.

Les doutes des cabinets Forrester, IDC et Gartner

Les cabinets Forrester ou IDC ont depuis longtemps déjà fait part de leurs inquiétudes. Un consultant du Gartner aussi écrit il y a quelques semaines que Windows 8 était un "mauvais OS", avant de retirer cet avis très relayé, et sur lequel s'était précipité toute la presse spécialisée.

Et, juste après avoir vu les versions de Windows 8 montrées lors de la récente conférence Intel pour les développeurs de San Francisco, l'analyste Alex Gauna, du cabinet JMP Security, a écrit une note datée du 13 septembre en se disant  "préoccupé par le nombre de bugs à corriger et les ajustements encore nécessaires" de l'OS.

Même son de cloche alarmiste du côté de l'analyste Michael Cherry, qui a passé 10 chez Microsoft avant de rejoindre le cabinet spécialisé Directions on Microsoft, qui estime qu'il faut s'attendre à ce que de nombreux pilotes, notamment ceux des imprimantes, manquent à l'appel le jour J. Il a aussi pointé du doigt "le manque d'applications robustes".

Moins de 2 200 applications dans le Windows Store

Car en effet, à un mois de la sortie de Windows 8, sa boutique d'applications Windows Store peut sembler assez déserte, surtout au regard de l'avance prise par Android ou iOS. La spécialiste de l'univers Microsoft Mary Jo Foley vient de faire le compte : il y a aujourd'hui moins de 2 200 applications sur ce store. 150 d'entre elles ne sont d'ailleurs pas compatibles avec ARM et donc Windows RT. En outre, selon nos dernières observations, le catalogue est pour l'instant particulièrement peu garni d'applications ciblant avant tout les entreprises.

Il y aurait cependant 530 applications de plus qu'à la mi-août dans le Windows Store, et entre 60 et 120 de plus par jour. Il faut également rappeler que des applications fonctionnant sous Windows 7 pourront être téléchargées depuis l'interface classique de Windows 8, si l'OS tourne grâce aux processeurs d'Intel.

La pertinence de l'interface Windows 8 pour les PC traditionnels

Aujourd'hui encore, le Gartner en remet une couche dans un nouveau rapport sur l'OS, et lâche, au détour d'une phrase, que "des gens s'interrogent sur l'interface Metro, désormais appelée Modern UI et plutôt pensée pour le tactile de Windows 8, et notamment sur sa pertinence pour les ordinateurs de bureau traditionnels et les portables."

Le célèbre cabinet n'écarte cependant pas la possibilité que des terminaux Windows 8 puissent entrer dans les entreprises par la porte du BYOD. Des terminaux, souligne le cabinet dans ce rapport, "qui conviendraient d'ailleurs mieux aux services IT que d'autres terminaux qui ont moins développé la sécurité", et qui ne sont aussi pas toujours aussi bien connus et maîtrisés par les départements informatiques.

"Les entreprises vont sans doute regarder ces avantages en matière de sécurité et voir s'ils peuvent motiver une migration", estime le Gartner. Encore faut-il que toutes les solutions de sécurité tierces que les entreprises peuvent utiliser supportent pleinement Windows 8, et s'adaptent bien à toutes les particularités de cet OS inédit. Ce qui n'est, à en croire le Gartner, pas le cas aujourd'hui, et risque peu de l'être dans un mois.

Microsoft / Windows