Transformation numérique : les DRH sont les leaders !

Entreprise numérique Comment la transformation impacte-t-elle les métiers de l'entreprise ? A l'occasion de son événement Tech Days à Paris, Microsoft a commandité à IDC une étude sur le sujet.

La transformation numérique est une réalité dans les entreprises, mais concrètement, comment impacte-t-elle les métiers en France ? A l'occasion de son événement Tech Days qui se tient cette semaine à Paris, Microsoft a commandité à IDC une étude sur le sujet, baptisée "L'Observatoire de l'évolution des métiers liée à la transformation numérique". Elle a été menée en janvier 2014 auprès de 225 professionnels, répartis à parts égales entre les fonctions marketing, RH et financière, et issus d'entreprises françaises de plus de 500 salariés.

Premier indicateur de cette étude : la majeure partie des répondants, toutes fonctions confondues, estime que d'ici 5 ans, 59% de l'effectif de l'entreprise disposera de compétences en matière de technologies numériques. "Sachant que 36,6% des effectifs des directions marketing, finance et RH des sociétés consultées possèdent déjà ce type de compétences", précise IDC.

1853623 microsoft france feminise son top management
Aux côtés d'IDC, Nathalie Wright, directrice de la division Grandes entreprises et Alliances de Microsoft France, a décrypté l'Observatoire de l'évolution des métiers liée à la transformation numérique lors des TechDays. © Microsoft

Les DRH à la manœuvre

"Il est intéressant de constater que cette prise de conscience est différente selon les fonctions", souligne de son côté Nathalie Wright, directrice de la division Grandes entreprises & Alliances de Microsoft France. Les DRH sont les plus nombreux (84%) à considérer que le numérique aura un impact sur les compétences métier. Contre 66% pour les directions marketing, et 64% des directions financières. De même, les directions RH sont 68% à anticiper l'émergence de nouvelles compétences liées au numérique, là où les directions marketing sont 51% et les directions financières 41%. 

"Les DRH, même si leur fonction est la moins directement impactée par les processus numériques, sont d'emblée plus sensibles à cette mutation du fait de leur vision sur l'évolution des recrutements, des compétences et de l'organisation", analyse Nathalie Wright. "Il s'agit d'un acteur clé de tout projet de transformation, qui est sans doute l'un des mieux placés pour travailler au sein du comité du direction à la mutation culturelle qu'implique l'émergence des nouveaux usages de travail autour du numérique."

C'est donc les DRH qui, pour IDC, avancent le plus vite dans la mise en place de nouveaux métiers. Force est en effet de constater leur leadership, notamment, dans des projets de déploiement numérique clé, tels que les réseaux sociaux d'entreprise, qui par définition impactent profondément les modes de collaboration en favorisant un décloisonnement des départements et un travail en mode projet.

idc microsodr
L'étude d'IDC a été réalisée auprès de 225 professionnels en France. © JDN

57% des répondants affirment même que la transformation numérique va se traduire par de nouveaux métiers. Trois profils émergents sont le plus souvent évoqués : Chief Data Officer (responsable de la gestion des données), Data Protection Officer (responsable de la sécurité et de la conformité des données) et Community Manager - qui est sans surprise évoqué d'abord par le marketing. 

"Paradoxe, les directions financières sont celles qui perçoivent le plus cet impact comme significatif, mais ce sont aussi celles qui ont le moins avancé dans la mise en place de nouveaux métiers. Un phénomène de rattrapage fort est à anticiper dans les 2 ans à venir", estime IDC.

Enfin, 71% des départements marketing, finance et RH consultés pensent que l'explosion des volumes de données impactera les profils. Ce qui explique aisément pourquoi, parmi les profils évoqués, le data scientist sera celui qui connaîtra le plus grand nombre de postes créés en 2014, toujours selon l'observatoire d'IDC.

Microsoft / Big Data