IBM accusé de coopération avec la NSA

Un actionnaire d'IBM traîne en justice le groupe informatique pour avoir dissimulé son implication dans le programme de surveillance PRISM et fait chuter ses ventes en Chine.

IBM est dans le collimateur de l'un de ses actionnaires. Le fonds de pension et de retraites des sheriffs de Louisiane, actionnaire minoritaire du groupe, a en effet porté plainte contre le groupe pour avoir dissimulé son implication dans le très décrié programme de surveillance PRISM (lire l'article : PRISM le réseau de surveillance qui voit au-delà du chiffrement). Ce programme, révélé dans des documents confidentiels relayés par Edward Snowden, a permis à l'une des agences des services de renseignement américains, la NSA, de collecter des données stratégiques sur des sociétés et des pays étrangers, stockées sur des serveurs détenus par des entreprises américaines dont IBM.

Dans la plainte déposée devant la Cour fédérale de Manhattan, le fonds de pension et de retraites des sheriffs de Louisiane, reproche également à IBM que son implication dans le programme PRISM ait fait chuter drastiquement ses activités en Chine. En effet, après cette découverte, la Chine a promptement réagi et décidé de réduire la voilure de sa coopération avec IBM ce qui a abouti à une baisse de 22% de ses ventes sur le territoire chinois au 3e trimestre. Dans le cadre de la même plainte, IBM est aussi accusé d'avoir autorisé en toute connaissance de cause le partage d'informations clients avec la NSA. 

Edit : Voir la réponse officielle d'IBM à propos de cette action en justice en commentaires ci-dessous.

Serveurs / Juridique