Echec 2 : le mobile, que Microsoft n'a pas vu décoller

steve ballmer rejoignant sur scène stephen elop, alors ceo de nokia, pour le
Steve Ballmer rejoignant sur scène Stephen Elop, alors CEO de Nokia, pour le lancement de smartphones Lumia. © Microsoft

Autre échec publiquement admis : les smartphones. Steve Ballmer a récemment avoué que Microsoft s'était trop concentré sur Windows et n'avait pas su saisir l'opportunité des mobiles. Microsoft s'est ensuite appuyé sur Nokia pour conquérir un marché qui lui échappait. Là encore, Windows Phone a peiné pour décoller...et reste encore aujourd'hui loin derrière ses vrais rivaux, Google et Apple.

Pour l'anecdote, il faut aussi se souvenir que Steve Ballmer s'était d'abord moqué de l'iPhone, "bien trop cher", et jugeant son absence de clavier peu pratique... Deux ans après, il écrasait de rage (ou de jalousie ?) l'iPhone d'un de ses employés.