Du bon apport des technologies RFID

Les étiquettes RFID modifient-elles l'organisation d'un système d'information ? Avant de se poser la question, il est indispensable de connaître précisément les apports réels de la technologie.

Le groupe Aquarelle a réfléchi à l'utilisation des technologies RFID. Au préalable, il est très important de savoir ce que cela peut apporter à une activité : gain de fiabilité, gain de productivité ou encore nécessité légale.

Le système d'information se doit d'être adapté face à l'arrivée de cette technologie, mais tout dépend des bénéfices réels que cette dernière peut véritablement apporter à une activité. Ce sont ces apports qui définiront les évolutions à réaliser, pas la technologie. Elle doit rester un moyen.

Si un système d'identification est nécessaire dans une activité, la RFID est une solution technique parmi d'autres (code à barre, biométrie...). Elle apporte des solutions mais implique également des pré-requis techniques.

La RFID peut amener beaucoup, mais il faut bien faire attention à ne pas vouloir en mettre partout sans savoir à quoi cela peut servir : la RFID ne sait pas tout faire.

Aujourd'hui, le discours autour de cette technologie est très bien orchestré par les fabricants et éditeurs de solutions. Ils s'évertuent à présenter la RFID comme simplissime. Ce qui n'est pas le cas, c'est une technologie pour techniciens.

La principale contrainte aujourd'hui est la normalisation, les solutions proposées ne sont pas forcement interopérables. Ce qui a un coût à ne pas oublier.

Les aspects "nouvelles technologies" de la RFID ne doivent pas être la raison de son adoption. Les considérations économiques doivent toujours être présentes pour valider sa pertinence.

Aujourd'hui, nous réfléchissons toujours et restons à l'écoute des annonces.

Autour du même sujet