Le Wi-Fi doit gagner en maturité pour séduire les PME

Peut-on l’imaginer ? Le Wi-Fi, l’innovation réseau la plus courue de notre temps, est en train d'atteindre ses propres limites. Le Smart Wi-Fi lui viendra-t-il en aide ?

Aujourd'hui cette technologie supplante l'Ethernet comme média principal et favori pour se connecter à un réseau informatique. Le seul fait qu'il soit pervasif assure son succès et lui a permis de prendre le large sur la quasi-totalité des autres technologies sans fil.

 

 

La promesse séduisante de se passer de toute contrainte de lieu, appliquée jusqu'à présent exclusivement à la navigation sur Internet, est désormais sollicitée par le grand public et les entreprises pour de multiples applications multimédia. Développé à l'origine dans une optique de confort, le Wi-Fi était initialement conçu pour les flux de données. Sauf que la révolution numérique en cours depuis ces dernières années, apporte toujours plus de contenus numériques et multimédia aux différents équipements nomades, et le Wi-Fi montre ses premiers signes de faiblesse.

 

L'évolution du Wi-Fi, qui sera concrétisée notamment au travers de la norme 802.11n, est considérée par beaucoup comme une réponse pertinente à ces problématiques. Le 802.11n est un extraordinaire accélérateur du Wi-Fi, en concrétisant des débits de plusieurs centaines de mégabits par seconde (Mbps) contre 54 Mbps actuellement, et de telles performances sont possibles grâce à l'association de plusieurs modules Wi-Fi au sein d'un équipement unique. De nombreuses entreprises s'attèlent ainsi à accélérer le Wi-Fi et d'autres, encore plus nombreuses, attendent anxieusement qu'on leur serve ledit Wi-Fi à très haut débit. Pour autant, une interrogation demeure : l'accélération du débit est-elle synonyme d'amélioration du Wi-Fi ?

 

 

Quelle est la réelle problématique du Wi-Fi?

 

La problématique du débit semble estomper les deux principales carences du Wi-Fi : la fiabilité et le périmètre de portée du signal. Le grand public comme les entreprises pointent du doigt l'atonie des signaux Wi-Fi et le caractère aléatoire des performances sans-fil. Or le Wi-Fi ne deviendra cet utilitaire tant attendu de tous que s'il est capable de se hisser aux performances des réseaux filaires.

 

Le Wi-Fi exploite en effet un canal non réglementé par des instances de régulation telles que la FCC aux États-Unis et subit ainsi de nombreuses interférences tandis que les obstacles physiques freinent la propagation de son signal. Ces interférences émanent d'une myriade d'équipements, qu'il s'agisse de fours micro-ondes, de dispositifs bluetooth, de téléphones sans fil, de réseaux Wi-Fi avoisinants et autres équipements électroniques. Elles pèsent lourdement sur les taux de transferts du Wi-Fi, qui, au final, ne tient ses promesses que pour la simple navigation sur Internet.

 

Quid du 802.11n ? En réalité, cette norme accentue les problématiques de performances. En effet, plusieurs signaux Wi-Fi sont émis de manière multi-directionnelle et chacun de ces signaux est susceptible de se heurter à des interférences lors de sa propagation jusqu'à sa destination finale. Résultat, les performances sont lésées et le périmètre de couverture reste limité.

 

Ces problématiques tiennent néanmoins une réponse avec l'émergence d'innovations techniques en matière de Wi-Fi comme en témoigne le principe de sélection du routage le plus performant, utilisé car éprouvé dans le domaine d'Internet, et qui s'applique désormais au signal Wi-Fi aérien.

 

Cette technologie, dénommée « Smart Wi-Fi », oriente et polarise le signal Wi-Fi sur des périmètres et des destinations cibles tout en assurant un contournement permanent des interférences dès leur apparition. Cette approche intelligente et discriminante pérennise le Wi-Fi et lui permet de s'adapter aux environnements versatiles.

 

 

Le Smart Wi-Fi, une réponse aux attentes des PME

Ces avancées technologiques en matière de Wi-Fi sont particulièrement bienvenues, plus précisément pour les PME qui souhaitent utiliser le Wi-Fi à grande échelle mais qui restent perplexes sur la fiabilité, le coût et la convivialité de cette technologie.

 

Dans une récente enquête menée auprès de plus de 500 PME aux États-Unis et en Europe, Forrester Research constate l'absence de projets Wi-Fi pour plus de 52 % des entreprises.  36% des entreprises interrogées fait de la fiabilité le critère principal d'investissement (ou de non-investissement en l'occurrence), juste devant les coûts élevés d'un déploiement Wi-Fi. Cet état des lieux explique sans doute la faible pénétration du Wi-Fi au sein des entreprises, qui plafonne, selon une estimation du Dell'Oro Group, sous la barre des 15 %.

 

D'aucuns verront un soupçon d'ironie dans de tels résultats, alors que les évangélisateurs du Wi-Fi mettent justement en avant la convivialité et les coûts maîtrisés de cette technologie. Force est de constater que sur le terrain, le Wi-Fi n'est ni économique, ni simple aux yeux des PME.

 

Certes, l'installation d'un point d'accès à la maison est plutôt facile, mais le déploiement de plusieurs points d'accès pour les collaborateurs d'entreprises est plus complexe : les PME sont réticentes à mobiliser leurs équipes IT sur un tel projet : ce personnel n'a pas le temps d'apprendre et de comprendre toutes les finesses du Wi-Fi, et cet apprentissage ne fait d'ailleurs peut-être pas parti de leur rôle.

 

Heureusement que les innovations du Smart Wi-Fi donnent un nouveau souffle à cette technologie pour positionner le Wi-Fi en tant qu'utilitaire omniprésent, fiable et convivial, tel qu'il est espéré de tous.

Autour du même sujet