Novembre : fin de préparation budgétaire pour les DSI

Les budgets des DSI pour l’année 2009 sont en cours de finalisation ! Quelles seront les tendances ? Budget de rigueur ? Budget raisonné ? Quelles priorités ? Le budget dual est une solution.

De manière générale la conjoncture économique touche les décideurs DSI et CIO des entreprises publiques et privées... Ces derniers sont en cours de finalisation de leur budget pour l'année 2009... Quelles tendances noter à ce jour ?
 
Etat des lieux et grandes tendances
 
Dans les échanges des deux derniers mois, j'ai pu noter aussi bien dans le public que dans le privé, une volonté d'être dans des budgets raisonnables et à taux constant ! Certains de mes interlocuteurs ont pu mentionner la rigueur ; ils ne sont pas la majorité. D'autres "gourous" m'ont fait part que les budgets seraient synonymes du cost killing sur les dépenses récurrentes voire exceptionnelles.
 
La grande majorité a mentionné que des projets restaient engagés ou à engager : des projets sur le business intelligence à finaliser, un effort accru sur le nomadisme, la poursuite et la finalisation d'investissements dans des architectures virtualisées, l'optimisation des charges liées aux télécoms, quelques investissements dans le domaine de la sécurité des systèmes d'information, des projets sous la forme d'études ou de budgets de concrétisation sur les questions d'ECM, mais aussi un décalage à 2010 voire 2011 quant à la migration des systèmes d'exploitation sous Windows XP - étant donné que Vista n'est plus préconisé par l'ensemble de la communauté de l'écosystème numérique...
 
On note donc que la tendance n'est pas à de grands programmes de système d'information ou alors à budget très raisonné !
 
Les réservoirs de productivité du système d'information ou le développement de l'usage
 
L'année 2009 pourra être donc la bonne fenêtre pour engager des travaux de fond sur le système d'information et ses applications. Des travaux qui pourront porter sur sa performance au travers d'actions ciblées de détection de réservoirs de productivité dans des modules applicatifs, des traitements informatisés, des processus dématérialisés...
 
Ces actions n'impliquent pas nécessairement des budgets conséquents (assistance, diagnostic des éditeurs et/ou intégrateurs, formations personnalisées, mobilisation de ressources internes, etc.). Ils présupposent que le DSI ait le réflexe de la recherche d'une nouvelle valeur d'usage du système d'information de son entreprise.
 
Aussi, on peut préconiser un budget système d'information dual pour 2009 : un budget très raisonné et développant la valeur d'usage du système d'information.
 
Le développement (ou la poursuite) d'un nouveau positionnement pour la DSI
 
Pour atteindre cet objectif, il est indispensable de mobiliser les directions des études des DSI, les métiers (MOA) ainsi que les éditeurs / intégrateurs. Cette mobilisation peut se traduire en amont par la production d'un plan d'actions sur la performance du système d'information ; plan d'actions disposant d'objectifs atteignables et sources de gains pour les métiers et leurs utilisateurs...
 
En procédant de la sorte, la DSI est engagée dans une démarche structurante et pluriannuelle où elle est le partenaire des métiers et de leurs enjeux. Elle est synonyme d'expertise dans les processus informatisés et dématérialisés ; elle est encore l'interface pertinente avec les tiers externes ; elle est enfin une source de régulation et d'optimisation...
 
Donc profitez de cette année pour engager un budget dual et pour positionner votre DSI sur le sentier de la valeur d'usage correspondant à un système d'information consolidé et aligné.
 
Cette recherche est bénéfique à de nombreux objectifs business de l'organisation comme l'amélioration des processus métiers, la réduction de coûts d'exploitation, le développement des compétences des collaborateurs ou encore la recherche de compétitivité générale de l'entreprise...

Autour du même sujet