Le SaaS, nouvelle pierre angulaire de la productivité

Productivité et retour sur investissement sont plus que jamais des attentes stratégiques pour les entreprises. Dans ce contexte, tous les moyens sont les bienvenus pour améliorer leurs processus et compétitivité.

A n'en pas douter, l'investissement informatique est une donnée majeure qu'il convient  de positionner dans les trois premières préoccupations majeures des entreprises. En effet, quelle que soit la taille de l'entreprise, il est désormais impensable de ne pas bénéficier d'une infrastructure IT performante. Dans ce contexte, le  modèle SaaS apporte une réponse pertinente aux attentes formulées dans la mesure où il permet aux entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier et de ne pas se préoccuper de la gestion de leurs infrastructures IT.


Commençons tout d'abord par donner une courte définition de ce qu'est le SaaS. Tout comme l'ASP ou les applications à la demande, le SaaS s'inscrit dans la famille des logiciels managés ou hébergés. A la différence de l'ASP, les applications basées sur le modèle SaaS sont construites d'emblée en mode Web et optimisées pour être délivrées par Internet. Le modèle SaaS permet de se décharger de la maintenance, de l'exploitation et de l'hébergement des applications. Les clients ne payent pas pour posséder le logiciel et les infrastructures en eux-mêmes mais pour les utiliser.


A travers cette description, on comprend aisément que l'approche SaaS est une réponse opérationnelle aux attentes des entreprises dans la mesure ou elle leur permet de répondre à  trois préoccupations majeures : techniques, économiques et métier.


Au niveau technique, le SaaS est une formidable opportunité de ne pas avoir à gérer ses applicatifs (déploiement, intégration, administration, montée de version...). Cela permet aux entreprises d'accéder à des applicatifs à forte valeur ajoutée toujours actualisés et disponibles. Cela permet également d'accéder en tous points aux applications souhaitées, le seul pré-requis étant une connexion Internet. Pas besoin de matériel spécifique et de configurer quoi que ce soit.

Au niveau économique, le SaaS offre une souplesse très importante. Les entreprises n'ont pas à débourser de sommes importantes pour acquérir leurs logiciels et leurs matériels. Elles paient uniquement à la demande et à l'utilisation réelle. De plus, ce mode de paiement permet une grande flexibilité. Les entreprises peuvent moduler leur abonnement en fonction de leurs propres besoin et de leur développement réel . Cela offre de forts avantages au regard de la gestion et du un modèle traditionnel.


Au niveau métier, l'avantage du SaaS est tout simplement de recentrer sur leur métier et donc de contribuer à améliorer la productivité de tous les collaborateurs de l'entreprise qui vont concentrer leurs efforts sur le développement de leurs parts de marché. L'entreprise n'a pas à gérer son informatique mais seulement sa croissance commerciale.

 

En répondant à ce triptyque, le SaaS se positionne donc comme un maillon clé du développement des entreprises. Il est l'un des enjeux majeurs des prochaines années sur le marché du logiciel. Il préfigure une véritable révolution dans le mode de commercialisation et surtout de consommation du logiciel. Son développement ne pourra être qu'exponentiel tant les avantages qu'il apporte sont nombreux.


Grâce au SaaS, les entreprises peuvent désormais accéder à des applications jusqu'alors dédiées aux grands groupes du fait de leur complexité de mise en œuvre et de leur coût (acquisition des licences, intégration, acquisition de matériel, personnel dédié à la maintenance, etc.). Il constitue notamment une réponse concrète aux enjeux actuels de la dématérialisation en permettant d'en démocratiser son accès.

Autour du même sujet