Le top 5 des tâches les plus ennuyeuses des administrateurs informatiques … et comment les automatiser

La journée d'un administrateur informatique est souvent occupée par des tâches répétitives et ennuyeuses alors qu'une solution de Run Book Automation lui permettrait de libérer son temps pour des tâches à plus grande valeur ajoutée pour l'entreprise et serait rentabilisée rapidement.

L'automatisation est faite pour simplifier la vie des administrateurs informatique et leur faire gagner du temps. Mais peu de gens comprennent tout le travail à accomplir pour que les systèmes informatiques continuent de fonctionner. Des études ont montré qu'en moyenne, l'équipe informatique consacre la moitié de son temps à des tâches routinières d'administration.
 
Au palmarès de ces tâches administratives informatiques les plus ennuyeuses :
 
1. La création d'utilisateurs
Chaque fois que l'entreprise engage du personnel ou qu'elle conduit une réorganisation interne, il faut créer des comptes d'utilisateur. C'est une tâche simple mais les administrateurs informatiques sont les premiers à reconnaître qu'elle est incroyablement ennuyeuse. Le suivi demande également beaucoup de temps, par exemple pour changer les droits de l'utilisateur ou restaurer des paramètres incorrects.
 
2. L'installation de logiciels
Dans beaucoup d'entreprises, l'installation et la mise à jour des logiciels n'est pas très bien gérée. Lorsque l'informatique ne peut pas centraliser la gestion des ordinateurs, l'administrateur doit passer d'une station de travail à l'autre et y répéter les mêmes tâches, encore et encore. Les risques d'erreur augmentent d'autant que l'attention accordée à ces tâches répétitives diminue.
 
3. L'inventaire des matériels et des logiciels
Du fait d'obligations légales, de réglementations et d'un besoin général de cohérence de la documentation concernant l'informatique, il est important de faire régulièrement l'inventaire des matériels et des logiciels installés. Le maintien à jour de cet inventaire est une autre tâche ennuyeuse qu'apprécie rarement l'administrateur informatique mais qu'il doit cependant effectuer régulièrement.
 
4. L'interrogation des matériels et des logiciels
L'analyse des problèmes rencontrés aux niveaux des matériels et des logiciels s'appuie notamment sur la comparaison des différents systèmes. C'est une tâche longue et peu gratifiante pour les administrateurs informatiques.
 
5. Les redémarrages planifiés
De temps à autre, il est nécessaire de redémarrer les serveurs, mais pour maintenir le service, il faut garder actifs un certain nombre de systèmes essentiels. Le redémarrage manuel est un parfait exemple d'une perte de temps inutile.
 
A défaut d'automatiser les tâches routinières d'administration de l'informatique, les entreprises perdent chaque jour un temps incroyable. Si ces tâches ne sont pas gérées correctement, l'équipe informatique prend du retard et la gestion de l'environnement devient un cauchemar. L'introduction de l'automatisation au niveau de l'informatique peut éviter très simplement ces problèmes. 
 
Comment automatiser toutes ces tâches répétitives ?
 
Run Book Automation (RBA), ou l'automatisation du Guide d'Exploitation, est une démarche qui consiste à automatiser les traitements quotidiens des administrateurs informatiques.
Cette démarche se répand très progressivement grâce à ITIL, mais seulement 4% des entreprises bénéficient d'un logiciel RBA à l'heure actuelle, selon Gartner.
 
Les gains obtenus de ces démarches sont pourtant nombreux : gains de temps pour des tâches plus productives, standardisation des processus, services rendus à échéances prévues, etc. Run Book Automation permet tout simplement d'éliminer les tâches les plus ennuyeuses des administrateurs informatiques.
 
 
Quelques considérations avant l'achat d'un logiciel de Run Book Automation
 
Aujourd'hui, tout nouveau projet informatique passe préalablement par une analyse de rentabilité visant à en démontrer l'intérêt financier pour l'entreprise. Et cette réalité ne s'applique pas seulement aux actions stratégiques. Les projets d'infrastructure sont également soumis à un examen approfondi.
 
Il s'agit donc de choisir un fournisseur de logiciel de RBA qui soit en mesure d'analyser en amont le retour sur investissement (ROI) de l'entreprise cliente, en termes de valeur ajoutée et d'économies réalisées sur les coûts. Un bon fournisseur doit permettre un ROI en 6 mois.
 
En effet, d'après les rapports de sociétés comme Gartner Group et Meta Group, les frais de maintenance et d'administration d'une installation informatique représentent plus de 60 % du budget informatique global d'une entreprise. Réaffecter ces coûts à des activités plus créatives et dynamiques permet non seulement de considérer l'organisation sous un nouveau jour, mais également de générer un ROI rapide - véritable cercle vertueux pour l'entreprise dans son ensemble.

Autour du même sujet