La raison d’être de la gouvernance dans les contrats de services IT

Le système d’information est l’outil de communication le plus abouti des sociétés, et à ce titre sa gouvernance fait partie intégrante de la gouvernance d’entreprise...

La gouvernance  vient du grec kubernân qui signifie "piloter un char ou un navire". Ce terme est aujourd'hui de plus en plus utilisé dans le monde des entreprises pour désigner un mode de gestion fondé sur une articulation entre le pouvoir des actionnaires et celui de la direction.

Le système d'information est l'outil de communication le plus abouti des sociétés et à ce titre la gouvernance du SI fait partie intégrante de la gouvernance  d'entreprise. Les référentiels ou normes du marché tels qu'ITIL, COBIT et 6 Sigma permettent aux directions informatiques de s'organiser afin de respecter les attentes stratégiques et économiques de l'entreprise.

Les enjeux de la gouvernance du SI
L'objectif de la gouvernance du SI n'est pas simplement de s'assurer du bon fonctionnement d'un outil, mais de piloter l'ensemble en lien direct avec les objectifs stratégiques de l'entreprise et ses problématiques métiers.
 
La gouvernance  du SI est donc dépendante du mode de gouvernance  d'entreprise qui repose sur deux axes :
1. La valeur actionnariale : elle est liée aux ayants droit de la société qui sont à la recherche de la profitabilité de leur investissement.
2. La valeur partenariale : elle concerne la création de valeur produite par les différentes parties prenantes du fonctionnement de l'entreprise (salariés, clients, fournisseurs, créanciers, etc.).

Gouvernance  des sous-traitants/partenaires 
Le choix de la sous-traitance est fait pour apporter de la flexibilité, de la transparence et de la réactivité au SI. Il est donc important d'inclure les partenaires dans les processus d'amélioration continue de la société.

Dans le cadre de l'externalisation par la DSI de tout ou partie des tâches qu'elle doit assurer auprès de ses utilisateurs, il est essentiel de retrouver les règles de gouvernance avec son prestataire, définies dans son contrat de services.
 
Les composantes de la gouvernance dans un contrat de services IT
Pour répondre à ces enjeux, les DSI doivent mettre en place un ensemble de principes nécessaires à la gouvernance  d'un contrat de service.

- Partager la compréhension du métier de la société.

- Les DSI doivent partager leurs objectifs, la vision stratégique, les problématiques métiers avec leurs prestataires. Les prestataires prennent ainsi conscience des besoins spécifiques de la société.
- Structurer les relations avec les prestataires. La DSI et les prestataires doivent structurer leurs échanges afin de générer des gains de temps et faciliter la prise de décisions.
- Créer des processus communs. La DSI et les prestataires doivent créer des processus garantissant l'efficacité et le bon suivi des objectifs.
- Nommer les intervenants. Le prestataire et le client doivent nommer les bons intervenants en fonction des niveaux de SLA.
- Mettre en place des métriques. Les DSI aidés par les prestataires établissent un certain nombre de données à collecter. Ils permettront aux DSI de bénéficier de données objectives, qui seront utilisées dans la cadre d'une amélioration constante de ses processus.

Les bénéfices d'une telle démarche :
La gouvernance  du SI permet de se structurer en rapport avec les choix stratégiques de la société mais aussi d'en justifier plus facilement le budget auprès de la direction.

Afin d'accompagner ses clients, ECS intègre dans ses offres de services IT des services de gouvernance  opérationnelle et contractuelle. C'est le cas par exemple pour ses prestations de Maintien en Conditions Opérationnelles des infrastructures et d'Infogérance.


Eric Souty, Directeur des Services Managés et
Boris Bachkine, Chef de marché Continuité d'exploitation

Autour du même sujet