Collaboratif et réseaux sociaux : vecteurs de changement de la BI

Au travers du travail collaboratif et des réseaux sociaux, de nouvelles perspectives s'ouvrent à la Business Intelligence. Rapports, tableaux de bord et suivi décisionnel sont toujours au cœur de la démarche.

Ces dernières années, les réseaux sociaux ont connu un formidable développement, et pas seulement auprès des jeunes (Twitter connaît sa plus forte croissance parmi les utilisateurs de la tranche 39-51 ans). De nombreux utilisateurs d'informatique décisionnelle utilisent depuis des années de manière active les possibilités offertes par les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et LinkedIn, et attendent, à juste titre, de leurs applications informatiques qu'elles offrent également des fonctionnalités "sociales".

Les utilisateurs attendent de leurs applications, y compris en business intelligence, qu'elles leur permettent de collaborer plus efficacement avec les autres, d'améliorer la lisibilité des contenus et de facilité leur prise de décisions. Les salariés et les clients, qui utilisent les mêmes fonctionnalités de réseaux sociaux que dans leur vie privée, sont capables désormais d'atteindre un niveau de créativité jamais atteint à ce jour.

Voici quelques exemples de travail collaboratif et de fonctionnalités liées aux réseaux sociaux pouvant être mis à profit en informatique décisionnelle :

- L'étiquetage des rapports permet d'identifier plus rapidement et plus facilement les rapports dont on a besoin.

- Les lignes de commentaire et de discussion permettent de poser des questions aux auteurs des rapports, d'échanger sur la valeur du rapport, de soumettre des instructions d'utilisation ou encore de suggérer des améliorations.

- Les fonctionnalités d'annotation par les auteurs permettent de créer des rapports plus pertinents en indiquant un contexte et en fournissant des informations complémentaires.

- Les possibilités de vote ou d'évaluation (haut/bas) permettent aux utilisateurs de localiser plus rapidement les contenus utiles en présentant l'appréciation faite par la communauté concernée sur un point de données et/ou une valeur de rapport.

- Les annotations fournies par les utilisateurs sur la conception des rapports, des tableaux de bord, etc., permettent aux auteurs d'avoir un retour d'expérience et constituent une aide pour les futures fonctionnalités à développer.

- Les paramètres de confidentialité permettent aux utilisateurs de partager de manière sélective auprès des seules personnes visées par leurs rapports, analyses et tableaux de bords ainsi que les résultats afférents.

- Les fonctionnalités de gestion des flux permettent de développer des processus collaboratifs d'informatique décisionnelle basés sur des règles, notamment pour la revue et le feedback, les procédures de validation, ou bien encore le suivi décisionnel parmi d'autres fonctions.

Autour du même sujet