Faut-il vraiment concentrer ses efforts sur les mots-clés les moins bien positionnés ?

Contrairement à ce que l'on pense intuitivement, il est souvent plus intéressant de faire progresser un mot-clé déjà bien positionné, plutôt qu'un mot-clé qui ne l'est pas.

Si j’ai écrit cet article, c’est que la réponse n’est pas si intuitive qu’il n’y parait.

Bien entendu, l’idéal est de travailler à l’amélioration du positionnement de tous les mots-clés qui ne sont pas en 1ère position. Mais les moyens que l’on peut mettre en œuvre pour le référencement d’un site sont en général limités et il faut faire des choix.
Spontanément, on se dit alors : laissons de côté les mots-clés qui sont en 1ère page de Google et concentrons nos efforts sur les autres.
Logique… mais ce n’est pas ce qui rapportera le plus de trafic !

Pour s’en rendre compte, il faut comparer les taux de clic en fonction de la position.
Prenons l’exemple de deux mots-clés qui représenteraient le même nombre de recherche dans Google et un ciblage équivalent. Le premier passerait de 2e page au bas de 1ère page et le second, de milieu de 1ère page au haut de 1ère page.
L’étude Optify de décembre 2010 indique que les taux de clic sont de : 1,2 % en 15e position, 2,2 % en 10e position, 6,1 % en 5e position, 9,5 % en 3e position.
Ainsi un mot-clé passant de la 15e à la 10e position gagnerait 1 point de taux de clic et un mot-clé passant de la 5e à la 3e position en gagnerait 3,4 !

On peut donc en conclure qu’il est souvent préférable de faire progresser de quelques positions un mot-clé déjà en première page de résultats, plutôt que de faire passer en première page un mot-clé qui ne l’est pas encore.

Autour du même sujet