TechDays : "Consumérisation de l’IT", les utilisateurs prennent-ils le pouvoir ?

Avec l’explosion de l’utilisation des smartphones, tablettes et ultrabooks, Microsoft dévoile ses solutions lors des TechDays afin de répondre à cette déferlante du "Bring Your Own Device", c’est-à-dire l’utilisation de produits grand public en entreprises.

Cette « Consumérisation de l’IT » n’est pas sans poser de lourds problèmes aux DSI, notamment en ce qui concerne la sécurité ainsi que les infrastructures techniques à mettre en œuvre.

Dans ce contexte explosif, la conférence plénière donne le ton avec un titre évocateur « les utilisateurs prennent-ils le pouvoir ? ».
Microsoft y expose sa vision en dévoilant une stratégie en plusieurs points :

1) Les objets connectés

C’est d’abord l’occasion pour Microsoft de présenter les produits de ses partenaires et notamment les très attendues gammes d’ultrabooks  proposées par Toshiba, Dell et Samsung ainsi que le tout dernier Windows Phone de Nokia, le Lumia.
Or pour absorber l’utilisation de ces nouveaux terminaux il faut pouvoir bénéficier d’une plateforme logicielle adaptée. Microsoft propose pour cela sa nouvelle offre Windows Server 8 et SQL Server 2012 dotés de très nombreuses évolutions en termes de performances et de haute disponibilité (« Cloud-Ready »).

2) L’administration et la sécurité
Microsoft présente deux produits permettant de gérer le parc des terminaux de l’entreprise :
  • System Center 2012 qui permet de fournir une infrastructure unifiée capable de gérer les applications des appareils sous les systèmes Windows, Windows Phone 7, iOS, Android et Symbian ;
  • Windows Intune, une solution en mode SAAS permettant de gérer des machines (non obligatoirement connectées sur le réseau interne de l’entreprise). La toute dernière version dispose désormais de la très attendue fonction de télédistribution de logiciels.
3) Les Interfaces naturelles
Les interfaces naturelles sont au cœur de la stratégie de Microsoft. Principalement avec son futur système Windows 8 et son interface Metro dédiée aux tablettes (comparable aux interfaces proposées dans les terminaux Windows Phone).
Mais d’autres pistes restent explorées !
En effet suite à l’adoption massive du périphérique Kinect dans le monde du jeu vidéo, Microsoft décline sa technologie au monde professionnel en poussant les entreprises à investir en R&D dans les domaines de la médecine (imaginez un chirurgien parcourir vos radios d’un simple geste lors d’une opération), de l’enseignement et de la conception industrielle.
Pour encourager les développeurs à utiliser cette plateforme, Microsoft propose depuis ce début février une version modifiée, « Kinect PC » livrée avec un SDK dédié pour 250$.
Microsoft expose également la seconde génération de sa table tactile Surface avec la démonstration d’un configurateur élaboré en partenariat avec l’avionneur Dassault.

4) Les réseaux sociaux et le CRM
Microsoft mise sur le réseau social d’entreprise avec son produit phare SharePoint 2010. La version « Cloud » propose également une utilisation intéressante du produit OneNote (disponible avec Office 365) pour partager efficacement tous types de données entre différentes « communautés ».
Le lien entre le réseau d’entreprise et les réseaux personnels du collaborateur est assuré par le « Outlook Social Connector » permettant l’interconnexion du célèbre client de messagerie avec des réseaux tels que linkedin, facebook, viadeo et windows live.
Enfin l’outil Dynamics CRM dédié au monde de la gestion de la relation client profite de cette déferlante du réseau social pour proposer des connecteurs visant à élaborer des campagnes de marketing B2C (par exemple en identifiant des clients mécontents sur des réseaux sociaux et en proposant des solutions à leurs problématiques).

5) BigData
Avec l’explosion du volume des données, les entreprises ont de plus en plus de mal à générer de l’information utile à partir de leurs informations brutes. Pour répondre à cette problématique Microsoft s’est lancé dans une démarche « BigData » avec des versions dédiées de SQL Server comme Parallel Data WareHouse.
Microsoft a également choisi d’intégrer Apache Hadoop dans sa plateforme Azure, qui est un framework open source destiné aux applications réparties et à la gestion intensive des données.

En conclusion
Au delà de cette stratégie visant à intégrer les nouveaux usages liés à la consumérisation de l’IT, Microsoft démontre la poursuite de son effort d'ouverture et d'intéropérabilité:
  • Ouverture de la plateforme Azure aux autres technologies comme le Java et le PHP ;
  • Ouverture vers les standards comme OData ;
  • Ouverture des produits de la gamme System Center 2012 aux hyperviseurs concurrents comme VmWare et Citrix (Virtual Machine Manager) ainsi qu'aux terminaux concurrents comme iOS, Android et Symbian (Configuration Manager) ;
  • Ouverture vers des systèmes non Microsoft pour la création de machines virtuelles.
Cette démarche est particulièrement pertinente dans la mesure où Microsoft améliore son image de marque mais surtout favorise à terme l'éventuelle migration vers ses propres produits s'il parvient à en démontrer la supériorité.

Autour du même sujet