Sept avantages d’un réseau social d’entreprise

Un réseau social d'entreprise peut renforcer votre activité, vous aider à identifier les connaissances de votre personnel et prendre la température au sein de votre entreprise.

Vous en avez certainement fait l’expérience vous-même : vous commencez un nouvel emploi, vous vous posez des millions de questions et ignorez totalement à qui les poser. Il existe une solution facile : réfléchir aux changements que le modèle social a apportés dans notre façon de communiquer sur le plan personnel et importer certains enseignements sur le lieu de travail. Des outils tels que les réseaux sociaux d'entreprise ont fait évoluer nos modes de communication dans l’entreprise, et il existe bon nombre d'avantages à intégrer un réseau social interne au sein de l’organisation.
En voici quelques exemples.

Une meilleure phase d’intégration

Les nouveaux employés cherchent des réponses aux questions qu'ils se posent dès le premier jour, mais évitent d'envoyer des e-mails en rafale à des collègues encore inconnus. Au lieu de ça, avec un réseau social d'entreprise, ils peuvent poser leurs questions ou chercher des informations au sein du réseau, et ont de bonnes chances d'obtenir rapidement des réponses dans le flux d’échanges. Cette base de connaissances n'ayant de cesse de s'élargir, ils pourront passer plus de temps au travail effectif dès leur première semaine, plutôt que de la passer à rechercher des informations. 
La rationalisation de la phase d'intégration des employés n'est que l'un des nombreux bénéfices à tirer de l'utilisation des réseaux sociaux en entreprise. Voici d’autres avantages que découvrent les entreprises en encourageant les interactions sociales similaires à celles de Facebook à l'intérieur du pare-feu :

La découverte d'experts et de nouveaux talents

Dans un réseau social interne, des talents jusque-là inconnus peuvent se révéler et rassembler un public, passant parfois ainsi de l'anonymat total (y compris envers eux-mêmes) à l'acquisition de centaines voire des milliers d'abonnés. Il ne s'agit pas juste de suivre les cadres, mais tous les employés, quel que soit leur niveau dans l'entreprise, en présentant chaque jour des idées intéressantes, des liens vers des ressources, ainsi que des informations pertinentes et utiles aux yeux des collègues. Avant l'apparition des plates-formes sociales, il n'y avait aucun moyen d’identifier ces ressources énormes en entreprise.

Chez SAS, éditeur de solutions analytiques, un consultant en développement de leadership au sein du département des RH avait lancé un groupe intitulé « on ne devient pas leader en un jour, mais au quotidien ». Ce groupe s'est étendu à plus de 700 membres.
De même, lorsqu'une entreprise de nouvelles technologies en Californie a cessé de fournir des téléphones portables à ses employés et leur a permis d'utiliser les leurs, son réseau social interne leur a permis d'échanger rapidement des connaissances sur les meilleurs appareils et les meilleurs plans. Ils ont ainsi pu économiser des milliers d'heures de travail et d'appels au service informatique, et bénéficier d'informations de meilleure qualité provenant de leurs pairs.

Relier des employés éparpillés dans le monde entier

3M dispose de laboratoires de recherche et de développement dans le monde entier. En reliant ces laboratoires, la société est parvenue à améliorer son innovation, à accélérer le développement de ses produits, et à économiser du temps pour répondre aux questions de ses employés. L'utilisation d'un réseau social a permis à 3M de créer une expérience de travail dans un « seul grand laboratoire », où les employés peuvent collaborer aussi facilement qu'en allant consulter un collègue de confiance au bout du couloir.

Un contexte et une crédibilité en hausse

Le réseau social interne devient souvent la source d'informations la plus fiable sur l'entreprise (plus que l'e-mail, les responsables, les cadres supérieurs, les collègues ou les médias externes), car son contenu est mis à jour en temps réel par des experts, à l'inverse des intranets et sites SharePoint classiques, qui s'appuient sur un processus fastidieux de mise à jour des contenus.

Les communications au sein des réseaux sociaux d'entreprise (qui proposent généralement des groupes, des profils, des sondages et d'autres fonctionnalités) sont jugées plus fiables par les membres de l'entreprise car les employés peuvent partager des informations dans un espace privé et sécurisé, commenter des sujets, et partager leurs visions sur l'entreprise tout entière. Le résultat est un véritable kaléidoscope de contenu issu de différents points de vue fournissant une richesse plus crédible qu'une page statique.

Archiver les connaissances 

Pour les événements récurrents comme les conférences, le réseau social d’entreprise devient le lieu où sont rassemblées des informations pouvant survivre au roulement du personnel tout en restant facilement consultables, préservant ainsi tout le savoir-faire nécessaire. À l'aide du réseau, les nouveaux employés peuvent observer l'activité autour d'un événement et se dire : « OK, j'ai rattrapé 70 % de mon ignorance sur le sujet ». Ceci était impossible lorsque les informations se trouvaient stockées dans les  e-mails.

Renforcer la participation des employés

Les réseaux sociaux d'entreprise permettent aux employés de faire la connaissance de collègues avec lesquels ils ne travailleront peut-être pas directement. L'une des meilleures initiatives que puisse prendre une entreprise en interne afin de préparer l'arrivée de la nouvelle génération d'employés est d'encourager l'usage quotidien d'un réseau social. Les jeunes de la génération Y s'attendent à pouvoir collaborer sur leur lieu de travail comme ils ont appris à interagir à l'école et dans leur vie personnelle.

Améliorer la communication avec les dirigeants

La hiérarchie est difficile à franchir mais les réseaux sociaux d'entreprise permettent aux cadres dirigeants de publier leurs commentaires directement dans le flux d'activités, et d'interagir avec tous les employés en même temps. L’approche sociale offre aux salariés l’occasion d’interagir de façon conviviale et rassurante avec les cadres ; dans le même temps, ceux-ci peuvent montrer un profil plus humain que celui qu'ils affichent lors des traditionnelles conférences téléphoniques sur les résultats financiers ou lors des réunions avec l'ensemble du personnel.
Le plus important est de se souvenir que le modèle social ne se résume pas à un site, et n'est pas exclusivement réservé au cadre de la vie personnelle. Il s'agit d'un nouveau mode de communication. Ce nouveau modèle multi-intervenants (« many-to-many ») est voué à transformer nos méthodes de travail sous d'innombrables aspects, mais la certitude est que c'est la meilleure façon de tirer le maximum de la ressource essentielle dans l’entreprise : l
'individu.

Autour du même sujet