5 conseils pour réussir son référencement vidéo sur Google

La vidéo constitue une excellente opportunité de référencement sur Google. Contrairement à ce que certains veulent faire croire, non, le référencement naturel, ou SEO, n'est pas mort. Au contraire : il se porte très bien, voire de mieux en mieux, merci.

Depuis quelques années, l'optimisation pour les moteurs de recherche devient certes plus difficile, mais de nouvelles possibilités particulièrement intéressantes sont aussi apparues, avec autant de nouvelles opportunités à saisir. Le référencement vidéo en fait clairement partie.

Déjà parce que Youtube est aujourd'hui le deuxième moteur de recherche le plus utilisé, devant Bing ou Yahoo. Et, finalement, si les sites ont intérêt à remonter haut dans les résultats de Google, premier moteur de recherche, n'ont-il pas également intérêt à remonter haut dans les recherches réalisées sur Youtube ?

Deuxième raison, encore plus importante : Google fait de plus en plus apparaître dans ses résultats des actualités, des images, et... des vidéos, c'est ce qu'on appelle la recherche universelle. Et lorsque cette recherche universelle fait remonter haut une vidéo, sous forme de vignette, elle attire beaucoup plus l'oeil que les autres résultats, qui se limitent à du texte en bleu et vert. De quoi attirer les clics des internautes, ce qui reste le but du SEO.
Les stratégies pour optimiser le référencement de ces vidéos ne sont pas encore maîtrisées par beaucoup d'acteurs : il y a donc une belle avance à prendre sur la concurrence. Presque tous les secteurs peuvent en profiter – surtout le e-commerce. Investi dans ces techniques depuis plusieurs années, mon expérience a pu commencer à cerner certains leviers essentiels pour réussir le référencement des vidéos. J'en vois au moins 5, qui ont permis à des sites de conquérir la première page des résultats, parfois sur des requêtes particulièrement concurrentielles, faisant remonter des vidéos sur des hôtels au Maroc par exemple.

1- Ne pas seulement miser sur YouTube !

YouTube appartient Google : penser qu'il faut se limiter à cette plateforme pour mieux apparaître dans les résultats de Google est tentant, mais finalement moins efficace que de multiplier les plateformes où seront diffusées les vidéos. Dailymotion, Viméo... il y a aujourd'hui pas moins d'une centaine de plateformes permettant de diffuser ses propres vidéos. Diffuser ses vidéos sur toutes ces plateformes permet non seulement de multiplier sa visibilité, sa notoriété et les sources de trafic, mais cela envoie aussi, et surtout, un message que Google peut apprécier.
Par ailleurs, Google ne fait pas uniquement remonter haut les vidéos YouTube dans ses résultats : raison de supplémentaire de ne pas miser seulement sur cette plateforme....

2 – Bien remplir TOUS les champs

Chaque plateforme de diffusion de vidéo propose de titrer, décrire, taguer, classer la vidéo. Aucune de ces possibilités ne doit être négligée. C'est autant d'opportunités pour placer les requêtes visées...
Il est aussi bien souvent possible de mettre des liens vers son site sur les pages contenant les vidéos.
Bonus : en déposant les vidéos sur un grand nombre de plateformes, cela fera autant donc de liens qui pourront pointer vers un
site, et ainsi, mécaniquement, l'aider aussi à remonter dans les résultats.

3- Limiter les requêtes visées

Il ne faut pas courir trop de lièvres à la fois. Multiplier les requêtes visées par une vidéo peut directement conduire à ne remonter sur aucune. Chaque vidéo et son optimisation doivent être pensées pour une requête. Si la requête est bien choisie, les taux de clics sur les pages de résultats de Google, voire les taux de conversion peuvent aussi être très significativement améliorée.

4- Les bons liens et du « linkbait » pour faire remonter les vidéos

 Ne nous voilons pas la face : les liens constituent aujourd'hui l'un des plus puissants leviers du référencement. Ceux qui pointent vers un site le font remonter dans les résultats. C'est pareil pour les vidéos, qui doivent se servir de ce levier du netlinking. Les dernières pénalités infligées par Google le montrent cependant : il faut privilégier un netlinking de qualité, avec des liens provenant de sites de la même thématique, et surtout de sites de confiance et d'excellente qualité.
Un message percutant, original pourra aussi retenir l'attention et générer naturellement des liens : cette technique dite du linkbait, officiellement conseillée par Google, peut aussi être d'une redoutable efficacité dans certains cas.

5- Soigner la qualité

Inutile de donner une mauvaise image de l'entreprise en diffusant une vidéo bâclée. C'est donc certes un budget à prévoir, mais en même temps, le coût des outils pour filmer et monter pour faire un travail professionnel ont chuté vertigineusement, et ne sont aujourd'hui plus du tout inaccessibles.
Enfin, s'il y a bien une technique que Google ne cesse de recommander, et qu'il ne pourra pas pénaliser, c'est bien la création et diffusion d'un contenu propre et de qualité. Le référencement des vidéos ne fait évidemment pas exception à cette règle.

Autour du même sujet