Les acteurs de santé adoptent la virtualisation

La virtualisation d’applications et des postes de travail se positionne comme une technologie d’avenir pour nombre de professionnels de santé

Le marché entre aujourd’hui dans une phase de déploiement massif. Cet intérêt pour les technologies de virtualisation s’explique pour des raisons techniques, métiers et réglementaires.
Les offres de virtualisation bénéficient d’une maturité qui leur permet de répondre à des problématiques complexes. Nous pouvons noter à ce sujet que les environnements du marché peuvent gérer plusieurs milliers de postes et supporter de nombreux déploiements en temps réel.
De plus, l’essor des solutions de virtualisation dans le secteur de la santé s’explique par la réponse apportée aux contraintes métier. Le monde de la santé est particulièrement exigeant sur les notions de haute disponibilité, de mobilité ou encore d’authentification. La prise en compte de la dimension métier est donc fondamentale.

Prenons l’exemple des aspects liés à la mobilité et à l’authentification

Ces thématiques représentent des contraintes pour le métier et restent incontournables dans le processus de travail quotidien de l’ensemble des professionnels de santé. Grâce à la virtualisation, il est possible de s’affranchir des contraintes du poste de travail fixe. Ainsi, en combinant technologies de virtualisation et processus d’authentification, il est également possible de débuter un travail sur un poste sans avoir à saisir son mot de passe, de s’éloigner du poste et de reprendre automatiquement le travail en cours sur un autre poste.

Un tel processus permet de garantir l’intégrité et la confidentialité des données des patients

Par voie de conséquence, cela permet également de déployer au niveau hardware de simples clients légers moins chers et moins énergivores que des stations de travail traditionnelles. Bien sûr, il est également possible de moderniser ses clients lourds. Nous pouvons également expliquer l’essor des technologies de « virtualisation des postes de travail » par leur simplicité de déploiement et d’administration.
Nous pouvons également préciser que l’avènement des solutions Cloud Computing, l’évolution de la réglementation en matière d’hébergement et la robustesse des offres du marché ont permis aux directions des systèmes d’information de déployer sans crainte leurs projets de virtualisation d’applications et des postes de travail.
Ces éléments montrent facilement en quoi la virtualisation permet aux acteurs du monde de la santé d’entrer dans une ère génératrice de confort d’utilisation et d’amélioration de la qualité de service. Enfin, d’autres données viennent positionner les technologies de virtualisation comme parfaitement adaptées au monde de la santé. Elles contribuent ainsi de façon significative à l’atteinte des pré-requis d’Hôpital Numérique, programme lancé afin de rendre les systèmes d’information (SI) plus performants, en particulier en termes de qualité et de sécurité des soins.

 

Autour du même sujet