Surveillance de réseau : « sur-mesure » ou « prêt-à-porter » ?

Pour la surveillance des réseaux, faut-il mieux choisir une solution Open-source, une solution complète ou une solution "tout-en-un"?

La gratuité n’est pas toujours une fin

« Il faut revoir nos outils et nos procédures… ». La lecture de ces quelques mots suffit à rendre les administrateurs nerveux. Des processus informatiques essentiels, comme la surveillance du réseau, font perdre un temps précieux à de nombreuses entreprises. Souvent, il est vain de rechercher à tout prix une solution économique qui se révélera très chronophage en installation, administration et dépannage. C’est pourquoi il est de loin préférable de se tourner vers un logiciel de surveillance professionnel tout-en-un.
Il n’y a pas de fonctionnement parfait des processus métiers sans une exploitation informatique parfaite. Ainsi, les pannes qui impactent les processus d’exploitation se traduisent rapidement par une perte de temps et d’argent. Une solution de surveillance de réseau permet d’éviter cela en vérifiant la disponibilité des systèmes, des services, des applications et de la bande passante, et en informant l’équipe informatique sans délai en cas de problème grave.
De plus, pendant que la solution surveille en continu l’ensemble des fonctions, les membres de l’équipe informatique peuvent effectuer d’autres tâches. Tant qu’aucune alarme n’est déclenchée, le fonctionnement normal de tous les composants est garanti.
Pour toutes ces raisons, il faut mûrement réfléchir avant de choisir l’outil adéquat. La rentabilité à long terme est particulièrement importante dans ce domaine. Lorsqu’ils sont contraints de réduire les coûts, la plupart des gens choisissent les solutions les plus économiques, voire gratuites. Nous allons passer en revue les différents choix possibles.

Open Source : les premières impressions peuvent décevoir

Les logiciels Open Source sont très répandus du fait de leur simplicité d’accès et d’installation et de leur bas coût. Généralement personnalisables, ils peuvent s’utiliser sans payer de droits de licence. Toutefois, leur mise en œuvre et leur configuration, tout comme leur exploitation, demandent la plupart du temps un effort supérieur à la moyenne. Ces opérations nécessitent habituellement des connaissances spécifiques, ce qui peut conduire les entreprises à confier leur maintenance à un prestataire extérieur.

Groupe d’entraide pour une assistance sur l’Open Source

D’un point de vue technique, la complexité et la durée de mise en œuvre et de configuration souvent associées aux solutions Open Source constituent un inconvénient majeur. Les logiciels gratuits n’offrent généralement que des fonctions élémentaires insuffisantes pour une surveillance détaillée.
Dans le cas des solutions de réseau, cela signifie qu’un nombre trop important de processus et de paramètres restent sans surveillance et que le réseau est toujours susceptible de subir des erreurs non signalées. Certes, il existe des forums et des communautés en ligne sur la surveillance de réseau, mais cela ne garantit aucunement des réponses utiles à des problèmes spécifiques.
Résultat : les utilisateurs ne sont pas toujours capables de surveiller efficacement leur réseau ou alors ils intègrent rapidement de nouveaux équipements dans leur solution de surveillance. La continuité du développement de la solution constitue une autre faiblesse possible. De fait, son mode de construction rend les utilisateurs de l’Open Source dépendants des autres membres de la communauté, en espérant que ceux-ci continueront de mettre à jour le produit.

Solution complète

Empruntant une autre voie que celle de l’Open Source, certaines entreprises tentent de mettre en place elles-mêmes une « solution complète ». Celle-ci peut inclure un logiciel Open Source, des applications isolées, des outils spécifiques ou des logiciels gratuits. Au final, les différents systèmes constituant cet ensemble « fait maison » ne fonctionneront pas toujours correctement les uns avec les autres.
En outre, il est plus long et complexe de mettre en œuvre une surveillance globale du fait de la variété des domaines surveillés (applications, état des serveurs, activité, statut en ligne, réseaux, etc.).
La perspective d’économiser quelques euros justifie-t-elle de tels inconvénients ? Certainement pas.

Solution « tout-en-un »

Ces dernières années ont vu progresser la tendance des logiciels de surveillance de réseau tout-en-un. Ces solutions maîtrisent les protocoles classiques — comme SNMP, WMI, ICMP, HTTP, SOAP, REST et xFlow — et peuvent en outre offrir un large choix d’options et fonctionnalités de surveillance préconfigurées (pour POP3, Exchange, HTTP, FTP, SQL, les serveurs virtuels, etc.), tout en restant abordables. Enfin, lorsque de nouveaux équipements ou segments de réseau sont ajoutés ultérieurement, elles évitent à l’administrateur de devoir reprogrammer méticuleusement le système.
Généralement, ce type de produit est facile et rapide à installer et mettre en œuvre.
Grâce à l’engagement contractuel des fournisseurs, une assistance professionnelle et rapide est proposée dans la plupart des cas, ainsi que des mises à jour régulières. Certaines solutions s’accompagnent même d’applis pour smartphones et tablettes, en complément d’interfaces utilisateur graphiques ergonomiques.
Autre avantage : la durabilité. En effet, ces solutions peuvent s’adapter à des réseaux en pleine croissance grâce à leur structure de licences évolutive. Les prix s’échelonnent de 300 euros environ pour les petites infrastructures à plus de 100 000 euros, en passant par 24 000 euros pour des infrastructures d’entreprise d’envergure. Pour maîtriser l’investissement, il est vivement recommandé d’effectuer une analyse détaillée des exigences réelles de l’entreprise.
De toute évidence, le prix lui-même ne donne qu’une indication approximative des performances : la solution la plus chère n’est donc pas forcément la meilleure. Dans le segment de prix moyen, on trouve des solutions complètes permettant d’effectuer une surveillance globale d’environnements étendus.

Conclusion

Une activité peut être déjà suffisamment stressante au quotidien, alors pourquoi rendre la situation encore plus complexe ? Au moment d’acheter une solution de surveillance de réseau, il ne faut pas décider uniquement en fonction du prix le plus bas, au risque de renoncer à des fonctionnalités importantes, de devoir intensifier les efforts de programmation en interne et de ne pas bénéficier de mises à jour méticuleuses et d’une assistance professionnelle.
Il n’est pas aussi onéreux qu’on le pense d’acquérir des produits complets et de grande qualité, assortis d’une assistance du fournisseur. Idéalement, celui-ci propose même une version de test destinée à l’environnement de l’utilisateur.
De cette façon, le service informatique peut s’assurer que la solution de surveillance répond à ses besoins et essayer les fonctionnalités disponibles.

Autour du même sujet