Focus sur un job en or : le Data Scientist

Chaque mois, notre partenaire Robert Half Technologie met en avant un profil qui a le vent en poupe sur le marché de l’emploi informatique/web/digital. Le cabinet de recrutement détaille son rôle, sa formation, son salaire et sa pertinence aujourd’hui.

Quel est le rôle du Data Scientist ?

Le Data Scientist exerce une fonction – ô combien – stratégique car il/elle est en charge de la connaissance clients (BtoC ou BtoB) ou plus généralement des utilisateurs finaux. Ses analyses et ses recommandations aident son entreprise à prendre des décisions marketing et stratégiques.
Ce n’est donc pas un profil 100 % technique car les études statistiques qu’il mène comprennent également une part essentielle d’insights.
Le Data Scientist a pour fonctions essentielles :
  • La réalisation d’études visant à mieux comprendre le comportement des internautes, à destination de la Direction Générale ou des équipes CRM selon la taille de la structure dans laquelle il/elle exerce son talent;
  • Le reporting interne auprès des équipes en place;
  • L’accompagnement des refontes, A/B testing multivariés…
  • La mise en place d’un plan de taggage à l’aide d’outils spécifiques comme Google Analytics pour récupérer et étudier les données statistiques.
Susceptible d’encadrer un/une chargé(e) d’études (aussi appelé Dataminer), ce profil est rattaché à une Direction CRM (Customer Relationship Management) ou Marketing, voire Générale, si la structure est à taille humaine.

Quelle est sa formation ?

Dans l’idéal, le Data Scientist dispose d’une formation de type statistiques ou économétrie (Master MIAGE, ENSAI…) avec une première expérience réussie chez un Pure Player.
Certains sont également issus d’écoles de commerce. Mais, ces derniers doivent avoir une appétence réelle pour les chiffres et avoir développé une capacité à mettre leurs analyses en perspective des enjeux stratégiques d’une entreprise. Ces profils débutent souvent leur carrière dans une agence spécialisée sur le sujet.

A quel salaire peut-il prétendre ?

Lorsque le Data Scientist bénéficie d’une expérience entre un et trois ans, son salaire peut s’élever entre 38 et 45K €. Au-delà de 3 ans, son salaire peut dépasser les 50K €.

Pourquoi ce profil a-t-il le vent en poupe aujourd'hui ?

En premier lieu, la compréhension des clients est devenue essentielle : la plupart des entreprises sont passées d’une organisation ‘product centric’ à ‘client centric’. La collecte et l’exploitation de la data est devenue essentielle pour assurer leur pérennité.
En second lieu, il est encore aujourd’hui assez difficile d’identifier, d’attirer des profils capables d’analyser des données déclaratives et des comportements (profil de type Dataminer) puis de mettre en perspective ces résultats pour aider à la prise de décisions marketing et/ou stratégiques (profil de type consultant CRM).
Le Data Scientist est donc un profil rare, à la croisée de plusieurs métiers. Cette fonction est l’une de celles qui jouent l’un des rôles les plus déterminants dans le phénomène globale de la révolution digitale et/ou cross canal structurelle. Cette évolution concerne à court et moyen termes l’ensemble des entreprises, quels que soient leur secteur d’activité et leur taille.
  

Autour du même sujet