La mutualisation ne se limite plus à l'industrie des fournisseurs de services gérés

La mutualisation connaît une popularité croissante auprès des fournisseurs de services gérés. De plus en plus, ils commencent à utiliser des infrastructures convergentes pour prendre en charge plusieurs clients sur une même plateforme intégrée.

Cette tendance est soutenue par divers fournisseurs de logiciels de gestion d’infrastructure ainsi que de sécurité et gestion des données. Il est clair que la mutualisation répond aux défis spécifiques de l’industrie des fournisseurs de services gérés.
La mutualisation connaît une popularité croissante auprès des fournisseurs de services gérés. De plus en plus, ils commencent à utiliser des infrastructures convergentes pour prendre en charge plusieurs clients sur une même plateforme intégrée. Cette tendance est soutenue par divers fournisseurs de logiciels de gestion d’infrastructure ainsi que de sécurité et gestion des données. Il est clair que la mutualisation répond aux défis spécifiques de l’industrie des fournisseurs de services gérés. 
Elle fournit également d’excellentes opportunités pour le marché des entreprises.
Les grandes multinationales utilisent généralement de nombreuses et diverses solutions pour prendre en charge et gérer leur infrastructure. Elles utilisent par exemple une solution A pour la sauvegarde et la reprise après sinistre dans un pays et une solution B dans une autre région du monde.
Par ailleurs, il est possible qu’une solution C soit utilisée dans un autre département spécifique. Cette pratique a entraîné la prolifération de nombreux produits utilisés pour les mêmes tâches. Jusqu’à aujourd’hui, cela empêchait les entreprises d’obtenir une vue globale de ce qui se passait dans leur infrastructure informatique. Ces connaissances globales prennent toutefois une importance croissante compte tenu de la concurrence internationale et des besoins de conformité. Le déploiement d’une solution mutualisée peut résoudre ce problème de connaissances partielles.
Ces solutions assistent une entreprise de deux façons spécifiques :
1. Une véritable solution mutualisée fournit une plateforme unique pour, par exemple, la gestion ou la sécurité globale des données et des informations. Elle offre au directeur général des TI une vue complète de l’environnement informatique et permet au service informatique de se consacrer aux services plutôt qu’à la gestion du matériel et des logiciels.
2. En même temps, la solution fournit à un département, un site ou un bureau toutes les fonctions d’un produit spécialisé, ce qui donne aux responsables informatiques du lieu l’impression de travailler avec leur propre plateforme, conçue sur mesure.

Directory Services

L’une des principales fonctions d’une solution de gestion mutualisée est la possibilité d’intégration avec Directory Services. Cela améliore considérablement la sécurité et la facilité d’utilisation. Un gestionnaire système peut définir des autorisations de façon granulaire pour chaque utilisateur et par exemple déterminer qui peut restaurer une base de données spécifique et qui a accès à un système de production. Cela revêt d’autant plus d’importance dans un contexte où les systèmes informatiques se complexifient et où la conformité représente un enjeu essentiel pour toute entreprise.
Une intégration étroite avec Active Director empêche également la prolifération des comptes administrateurs génériques, utilisés par plusieurs gestionnaires système. C’est une pratique répandue en informatique, mais elle rend impossibles le suivi et l’audit des changements. En intégrant la solution de gestion avec Directory Services, les gestionnaires systèmes se connectent toujours avec leur propre compte, et peuvent par conséquent toujours être suivis et tracés.

Facturation à l’utilisation

Deuxième fonction importante d’une solution mutualisée, et qui répond particulièrement aux besoins actuels des entreprises : la possibilité de facturation à l’utilisation. Tandis que les fournisseurs de services gérés ont besoin de cette fonction pour facturer leurs clients individuels, une entreprise peut utiliser cette possibilité pour communiquer à ses clients internes des informations sur leur utilisation des services informatiques ou facturer les départements en interne. Cela permet également aux entreprises de laisser davantage de liberté à ses départements en matière de choix des investissements informatiques. Ils connaissent la répartition de leurs dépenses et peuvent décider eux-mêmes des solutions dans lesquelles ils souhaitent investir pour atteindre leurs objectifs professionnels.

Contrôle

La troisième fonction concerne le contrôle. Comme indiqué précédemment, la mutualisation fournit une plateforme unique qui peut être adaptée à l’utilisation de divers lieux ou départements comme s’ils possédaient leur propre solution séparée. Cela signifie également que la solution doit mettre à disposition les moyens d’une configuration granulaire, en permettant par exemple de fournir des vues précises sur l’infrastructure informatique des départements. Ceci améliore la qualité de la gestion des systèmes, et contribue à l’implication du personnel informatique. Si les informaticiens sont en mesure de se consacrer à leurs propres systèmes dédiés plutôt que de devoir passer par des dizaines ou des centaines de serveurs pour trouver leurs systèmes, ils feront certainement moins d’erreurs et auront davantage le sentiment d’être aux commandes.
Le monde informatique évolue d’un système axé sur l’infrastructure physique vers des services virtualisés, mais très réels. Les fournisseurs de services gérés tracent le chemin en déployant de nouvelles infrastructures convergentes qui tirent le meilleur parti de la virtualisation et des solutions mutualisées. Ils ne fournissent plus du matériel informatique ou des logiciels, mais uniquement des services. Par ailleurs, dans le monde de l’entreprise, les départements informatiques cherchent des moyens d’opérer leur transition vers une organisation orientée services. Ils peuvent eux aussi bénéficier de l’approche mutualisée qui est déjà largement répandue chez les fournisseurs de services gérés. Cette approche leur offrira des informations informatiques globales, avec suffisamment de souplesse pour y apporter une spécificité locale. En définitive, elle leur permettra de devenir une véritable organisation de services.

Autour du même sujet