Au-delà des chantiers, la transformation Lean

Chacun d’entre nous a expérimenté la vertu des chantiers Kaïzen d’amélioration : forte mobilisation et forte acceptation des opérateurs, amélioration des résultats Qualité, Coûts, Délais de 30 à 70 %.

Et pourtant, un à deux mois après le chantier, les résultats ne durent pas toujours. Mais alors que manque-t-il ? Quelles actions de management local ont manqué à l’appel ?
Avant tout :
  • A-t-on défini les standards avec le groupe chantier ?
  • A-t-on formé l’ensemble des opérateurs aux standards ?
  • Le superviseur / chef d’équipe et le responsable de production vérifient-il sur le terrain que les standards sont appliqués et suivent-ils un indicateur visuel ?
  • Le plan d’action post-chantier est-il suivi avec attention et mis en œuvre avec diligence ?
Une fois maîtrisé l’ensemble des aspects ci-dessus, l’approche chantier peut s’avérer encore insuffisante, et les initiatives ont tendance à s’essouffler.
En effet, une transformation Lean réussie passe par un ensemble d’actions et de décisions séquencées dans un ordre cohérent.
On compte parmi celles-ci :
  • La démonstration des résultats aux opérateurs et aux dirigeants par des chantiers,
  • La réalisation du diagnostic des potentiels d’amélioration et la prise de conscience par le top management qu’il est assis sur une mine d’or,
  • La définition d'une vision d’entreprise et le déploiement de la politique (ou la cascade des objectifs du haut vers le bas de l’organisation),
  • La nomination des ressources internes Lean au bon profil, en bonne quantité et au bon niveau dans l’organisation…

Autour du même sujet