Le .CLUB : la nouvelle extension Internet de tous les records

Le 14 janvier 2015, s’est tenue une enchère de noms de domaine à Las Vegas. Avec une nouveauté sur la liste des noms à vendre figuraient, comme souvent, des extensions reconnues sur le marché de la spéculation comme les .COM, mais aussi de nouvelles extensions comme des noms de domaine en .CLUB.

Si les nouveaux Registres sont aussi là pour gagner de l’argent, ne le nions pas, on peut s'interroger sur l’intérêt de spéculer sur des noms de domaine représentant des clubs car d’une façon générale, et à un niveau international, un club n’est pas vraiment un lieu où l’argent coule à flot. Encore plus curieux, le prix de départ d’une de ces enchères était de plus de $100,000. Nul besoin de regarder bien loin pour lire les rictus sur les visages de professionnels.

Et pourtant…

Plusieurs noms de .CLUB sont partis aux enchères mais celui qui a surpris tout le monde n’est pas n’importe lequel: WINE.CLUB s’est vendu $140,000 au final et peut-être n’est ce pas un hasard car le monde du vin, par le biais du manque de protection des indications géographiques dans les extensions .VIN et .WINE, est une communauté qui fait beaucoup parler d’elle dans le programme ICANN des nouvelles extensions.

Une valeur sûre

Ainsi, si un tiers est prêt à payer si cher pour un seul nom de domaine, ceci est un indicateur fort de la valeur d’une extension Internet: combiné au fait qu’il existe aujourd’hui plus de 168 000 utilisateurs de ces nouveaux '.club", nous pouvons imaginer que cette extension a de beaux jours devant elle.

La Trademark Clearinghouse : un outil complémentaire au .CLUB

Bien que la période de Sunrise du .CLUB est terminée depuis longtemps - il s’agit de cette période privilégiée pendant laquelle les ayants-droit pouvaient enregistrer leur signe dans la base de donnée “Trademark Clearinghouse (TMCH)” pour enregistrer leur nom de domaine .CLUB en amont - la rapide montée en puissance du volume des enregistrements de noms de domaine .CLUB prête à questionnement.  Le .CLUB est le seul Registre qui ne triche pas: si celui-ci est le troisième plus gros vendeur de nouveaux noms de domaine, c’est aussi le seul qui n’en donne pas et qui n’en enregistre pas en son nom pour gonfler ses volumes de vente. Les noms de domaine .CLUB attirent naturellement les acheteurs. Alors pourquoi les marques doivent elles continuer à s’intéresser à la Trademark Clearinghouse?

Des marques protégées grâce à la “TMCH”

La relation avec la Trademark Clearinghouse est ici très simple: le .CLUB est peut être en train de s’imposer comme une extension incontournable, et qui dit incontournable, dit aussi à terme, développement d’un second marché.
Le second marché, ce sont ces noms de domaine que les “domainers” aiment à venir vous proposer d’acheter, souvent à un prix prohibitif. Ainsi, si une marque n’est pas encore enregistrée dans la “TMCH”, l’y enregistrer aujourd’hui est encore de bon aloi car les enregistrements de noms de domaine .CLUB devraient continuer de progresser. Enregistrer son signe dans la base de donnée et une façon de prévenir un litige car l’une des fonctions de ce service est d’alerter l’ayant droit lorsqu’un tiers vient à enregistrer le signe déjà enregistré dans la base de donnée. Ainsi, si l’on tente d’enregistrer votre marque en tant que nom de domaine se terminant en .club vous recevrez un e-mail pour vous en informer. Pour rappel, l’enregistrement dans la TMCH permet aussi de participer aux périodes de Sunrise à venir. A savoir aussi, les annonces de lancements des périodes de Sunrise sont à présent disponibles sur son nouveau calendrier et annoncées depuis peu via son Groupe LinkedIn. Pour recevoir ces annonces gratuitement, il suffit de s’abonner.

ICANN / Linkedin