Pme : les 5 applications professionnelles à migrer vers le cloud en 2015

Quelles sont les 5 applications professionnelles à migrer dans le Cloud en priorité lorsqu'on dirige une PME ?

Le Cloud est sans doute le sujet IT de l’année. Les dirigeants de PME sont également de la partie et se posent la question d’une migration vers le Cloud… à une condition : pas de rupture de fonctionnement ou d’interruption de la chaîne de valeur, puisque les collaborateurs doivent gagner en productivité grâce à l’informatique, et pas d’en perdre !
En effet, dans un environnement technologique en perpétuel changement, il est vital que les services choisis pour améliorer l’infrastructure informatique d’une PME fonctionnent et évoluent régulièrement pour lui permettre d’accroître sa compétitivité que ce soit en termes de mobilité, de flexibilité ou de télétravail.
Jusqu’à peu, cette demande se traduisait presque exclusivement par des solutions déployées directement dans les locaux des entreprises. Mais le Cloud a tout changé. Certaines solutions en mode SaaS (Software as a Service) sont maintenant assez mûres, des points de vue technique et financier, pour apporter aux PME des avantages compétitifs importants à prix réduits.
Pour ceux qui débutent, nous avons sélectionné 5 applications professionnelles qui doivent migrer vers le Cloud en priorité :  

1 – La messagerie collaborative

Une boite de messagerie professionnelle doit disposer d’un certain nombre de fonctionnalités indispensables :
  • La première est la sécurisation de l’accès aux données (pas de publicité, par exemple, synonyme d’un accès permissif par des tiers).
  • Elle doit être accessible de partout afin que les collaborateurs de la PME puissent disposer de leur messagerie en temps réel à partir de leurs appareils mobiles et personnels et travailler ensemble où qu’ils soient.
  • Elle doit proposer des fonctionnalités avancées de gestion et de partage des contacts et des agendas personnels ainsi que des règles de droits d’accès, de transfert et de messages d’absence.
Une partie de ces fonctionnalités sont disponibles dans certaines messageries non-professionnelles, mais celles-ci sont le plus souvent mal protégées quant à l’accès aux données utilisateurs. Mieux vaut souscrire à une des solutions professionnelles disponible en mode SaaS sur le Cloud et qui répondent à toutes les problématiques des PME, comme le fait Office365 de Microsoft par exemple, à des prix très abordables.

2 – L’échange de fichiers

L’échange de fichiers, que ce soit entre collaborateurs mais aussi avec ses partenaires, clients et prestataires, est essentiel aux PME. Deux aspects de la disponibilité des données sont particulièrement importants :
  • Le premier est de pouvoir accéder aux données quel que soit le support de travail (mobile, portable, équipement personnel).
  • Le second est la synchronisation des données. Pour ne pas perdre de temps, il faut que tous les collaborateurs disposent au plus vite de la dernière version de la donnée souhaitée.
Bien qu’il existe de nombreuses solutions  non-professionnelles efficaces, elles pêchent trop souvent sur des questions de sécurité. Il existe pourtant de nombreux outils professionnels performants et à des prix très raisonnables pour les PME, comme OneDrive ou SharePoint.

3 – La gestion de la relation client

Fidéliser ses clients et en gagner de nouveaux sont les défis fondamentaux de toute PME.
Toute entreprise dispose d’un portefeuille client qu’elle doit pouvoir faire exploiter par l’ensemble de ses collaborateurs au travers d’un outil de Gestion de la Relation Client (GRC ou CRM en anglais - Customer Relationship Management). Autant de problématiques qui justifient un passage au Cloud.
Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions Cloud qui permettent à des prix très compétitifs, de sécuriser, centraliser et rendre disponibles de façon dynamique, toutes ces données auprès de ses équipes.
Ces solutions CRM hébergées dans le Cloud peuvent par ailleurs intégrer des processus métier, jusque-là le plus souvent disponibles sur papier, pour actualiser des données importantes ou répercuter des procédures sur l’ensemble des collaborateurs d’une entreprise.

4 – La sauvegarde en ligne

Les données des entreprises sont de plus en plus éclatées entre l’architecture des serveurs et les postes de travail nomades. L’intégrité de ces données, quel que soit leur lieu de stockage doit être préservée. La centralisation des sauvegardes est un bon moyen de garantir cette disponibilité à tout moment.
Une plateforme de sauvegarde en ligne permet d’accéder aux données sauvegardées suivant les règles de sécurité de l’entreprise et garantit une visualisation et une restitution en cas de sinistre.
Il existe pour cette solution aussi de nombreux services disponibles via le Cloud à prix « PME », comme Mozy.
Précision importante : beaucoup pensent déjà utiliser ce genre de solutions. Ils confondent « stockage » et « sauvegarde » en ligne. Les solutions de stockage, comme iCloud ou DropBox, n’offrent aucune sécurité ou historique des données, en cas d’effacement ou de modification accidentelle. Un service professionnel de sauvegarde en ligne, permet ce genre de récupération.

5 – La protection anti-spam

Les sollicitations par mails ont pris des proportions colossales. Les boîtes de réception sont noyées sous une masse de courriers indésirables. Le filtrage automatisé en amont de la réception permet d’éliminer plus de 90 % des e-mails non sollicités. Celui-ci offre par ailleurs d’autres fonctionnalités comme la protection anti-virus et la défense contre d’autres éléments dangereux qui sévissent sur Internet à travers les flux de messagerie.
Des outils professionnels assez simples en mode SaaS, comme Altospam, sont accessibles aux PME à prix réduits.
Bien utilisé, le Cloud permet à la PME d’augmenter la productivité avec des applications hautement disponibles et performantes qui seront toujours à jour, tout en rendant possible la sécurisation des données de l’entreprise dans des centres d’hébergements disposant de systèmes redondés et sauvegardés. Le Cloud permet également une diminution potentielle des coûts d’acquisition par des modes de consommation locatifs répondant au besoin exact des utilisateurs, qui permet notamment de se désengager rapidement le cas échéant.
En conclusion, plus de mobilité, plus de flexibilité et donc plus de compétitivité pour la PME !

Stockage / Serveurs