Trois questions à se poser en ce jour de « Safer Internet Day »

Parce qu’Internet et les menaces sur Internet sont en constante évolution, la sécurité pendant la navigation en ligne dépend plus d’un ensemble de bonnes pratiques plutôt que de l’obéissance aveugle à quelques règles et interdictions spécifiques.

Les internautes devraient approcher cette question comme un voyage et non comme une destination. Plutôt que de leur dire ce qu’ils devraient faire, nous devons réfléchir à trois questions qu’ils devraient se poser chaque fois qu’ils veulent essayer quelque chose de nouveau en ligne.
Quoi que vous fassiez en ligne, que ce soit accepter les termes et conditions d’une application mobile, cliquer sur un lien pour aller sur un site Web, télécharger une photo ou tout simplement consulter un courriel, nous souhaitons expliquer pourquoi vous devriez vous poser préalablement ces trois questions :
  • A qui suis-je en train de parler ?
  • Qu’est-ce que je leur dis ?
  • Est-ce que cela pourrait affecter quelqu’un ?
Avec ces questions, nous ne formulons aucun jugement ni de sermon. Mais tous ces exemples sont des comportements en ligne que beaucoup d’entre nous répètent sans prendre le temps de se poser les trois questions ci-dessus. Alors examinons ce qui pourrait mal se passer avec les exemples suivants :

Les services de localisation peuvent être …

  • Positifs : Si vous êtes dans un groupe de touristes qui doit se séparer, permettre de voir où chacun se trouve en temps réel vous permettra de vous sécuriser.
  • Un peu intrusifs : Les publicitaires en ligne adorent savoir où vous vous trouvez, pour montrer des publicités ciblées (une boutique proche, par exemple) qu’ils pourront facturer plus cher.
  • Risqués : Vous risquez ainsi de signaler à des voleurs ou des harceleurs le moment où votre appartement est vide, ou celui où vos enfants sont seuls.
Beaucoup de systèmes d’exploitation, de mobiles et de services en ligne sont dotés de services de localisation activés par défaut. Apprenez à contrôler comment et quand vous partagez votre localisation, et ne vous sentez pas obligés de l’activer juste parce qu’une application ou un système d’exploitation vous promet une expérience beaucoup plus excitante si vous le faites. Vous êtes peut-être en train de laisser le monde entier vous suivre à la trace.
Repassez notre liste de questions dans votre esprit, et faites-vous votre propre opinion sur l’utilisation que fait chaque app des données de localisation: dans le doute, ne donnez pas cette information.

Partager vos centres d’intérêt et vos hobbies peut être …

  • Positif : Partager vos centres d’intérêts avec des personnes qui ont les mêmes préoccupations est plaisant et peut-être rendre des activités plus simples et agréables.
  • Un peu intrusif : Les publicitaires en ligne peuvent utiliser les centres d’intérêt que vous déclarez pour affiner votre profil et être plus malins dans la manière de vous proposer des services.
  • Risqué : Les escrocs et les pirates peuvent se faire une idée étonnamment précise de vous et de votre style de vie, afin de rendre leurs attaques d’ingénierie sociale redoutablement plus efficace.
Partager des informations sur son style de vie et ses hobbies est plaisant, et si vous ne révélez pas des détails intimes, cela ne semble pas plus risqué que de simplement continuer à vivre comme vous le souhaitez. Après tout, si vous aimez le VTT, tous vos amis cyclistes savent probablement déjà quel vélo vous avez, quels chemins de randonnée vous préférez et où vous avez fait votre dernière chute.
Mais attention de ne pas révéler au monde entier trop de détails que seuls connaissent normalement ceux que vous rencontrez régulièrement et en qui vous avez confiance. Sinon, il peut devenir possible pour un pirate d’en apprendre suffisamment sur vous pour deviner vos mots de passe ; pour répondre à la « question de sécurité » des sites Web ou des banques ; ou encore faire croire à d’autres personnes qu’elle vous connaît bien et fait partie de votre cercle de confiance.
Repassez notre liste de questions dans votre esprit, et faites-vous votre propre opinion sur l’information que vous vous apprêtez à partager: dans le doute, ne donnez pas cette information.

Charger des photos de groupe peut être …

  • Positif : Immortaliser la trace d’expériences et de moments partagés est plaisant, peut être riche d’informations et vous aider à étayer votre CV ou justifier vos opinions.
  • Un peu intrusif : Les sociétés spécialisées dans les réseaux sociaux adorent les photos de groupe. Grâce à la reconnaissance faciale et le marquage, ils peuvent établir vos réseaux dans la vie réelle.
  • Risqué : Les réseaux spécialisés dans la surveillance et l’intelligence peuvent constituer un dossier sur vous (que cela vous importe ou non) à partir d’informations entièrement publiques.
Souvenez-vous que vous pouvez très bien vous retrouver “sur Internet” sans avoir jamais ouvert un navigateur ni vous être jamais connectés en ligne dans votre vie. C’est possible parce que d’autres personnes, qui ont pris des photos où vous apparaissez et n’ont pas la même conception de la vie privée que vous, peuvent les avoir chargées sans vous en demander la permission, ou sans même avoir simplement pensé à ce que cela pourrait signifier pour vous.
Alors, si un de vos amis ou un membre de votre famille tourne son appareil photo vers vous, n’ayez pas peur de demander si vous pouvez vous écarter de la photo, ou leur demander ce qu’il compte faire avec cette photo.
Et retournez-leur la faveur, en leur demandant s’ils sont d’accords pour apparaître dans votre photo avant de la prendre. Et aussi, faites attention à ce qu’il y a autour: ne soyez pas un “Prince William”, photographié dans un bureau de la Royal Air Force avec un nom d’utilisateur et mot de passe clairement visibles sur un tableau en arrière-plan.
Repassez notre liste de questions dans votre esprit, et faites-vous votre propre opinion sur la photo que vous vous apprêtez à charger: dans le doute, ne donnez pas cette information.

Safer Internet Day

Ne vous sentez jamais obligés de donner plus d’informations sur vous-même que vous en avez besoin. Et comme nous aimons le répéter plusieurs fois: dans le doute, ne donnez pas cette information.

Réseaux sociaux / Pirate