Mauvaise connexion Wi-Fi : quelles en sont les causes et comment l'éviter ?

Imaginons que vous êtes chargé de choisir une solution Wi-Fi. Si la connexion est excellente, vous êtes un héros. Mais si les performances sont mauvaises, les utilisateurs se plaignent. Voici les cinq causes d'une mauvaise connexion Wi-Fi et les manières de l'éviter.

Cause n°1 : un nombre de radios 5 GHz insuffisant

Vous aurez besoin à la fois de radios 2,4 GHz et 5 GHz au niveau de vos points d'accès. En effet, les appareils sans fil récents peuvent se connecter aux deux types de radios, alors que les modèles plus anciens peuvent uniquement se connecter aux radios 2,4 GHz. Pour éviter la congestion, un maximum d'appareils doit se connecter à la bande de fréquence 5 GHz, car celle-ci a beaucoup plus de capacités : 23 canaux disponibles, contrairement à la bande de fréquence 2,4 GHz qui n'en possède que trois.

Solution : faites correspondre le pourcentage de radios 5 GHz au pourcentage d'appareils qui les prennent en charge (il s'agit souvent de 70 à 90 % du total). Évitez les points d'accès strictement configurés avec une radio de chaque type car vous payerez pour bien plus de radios 2,4 GHz que nécessaire. Cherchez plutôt les radios « multi-états » que vous pouvez configurer en 2,4 GHz ou en 5 GHz.

 

Cause n°2 : un nombre de radios insuffisant dans les zones très fréquentées

Tous les appareils sans fil d'une même zone partagent la bande passante de manière égale. Par conséquent, si un seul appareil se connecte dans un auditorium, il obtient 100% de la bande passante. Si 10 appareils se connectent, ils ont chacun 10% de la bande passante. Lorsque 200 appareils se connectent, une portion insignifiante de la bande passante correspondant à 0,5 % leur est affectée. Cela pose problème : quel est l'intérêt de pouvoir connecter 200 appareils à un seul point d'accès si l'expérience utilisateur est terriblement lente ?

Solution : lorsque les fournisseurs vous indiquent combien d'appareils peuvent se connecter à chaque point d'accès, demandez-leur combien de personnes peuvent se connecter tout en conservant une bonne expérience utilisateur. La réponse dépendra des activités de vos utilisateurs, ce qui nous amène au point suivant.


Cause n°3 : des applications gourmandes

Les performances dépendent non seulement du nombre d'appareils connectés, mais également des applications utilisées. Un réseau Wi-Fi qui fonctionne très bien lorsque 200 utilisateurs tweetent et consultent leurs e-mails peut voir ses performances s'effondrer si 20 utilisateurs regardent des vidéos haute définition en streaming.

Solution : utilisez un outil de gestion du trafic pour contrôler l'activité sur le réseau. Trouvez un outil qui vous permettra d'affecter la priorité à certaines applications et d'en limiter ou d'en bloquer d'autres.

 

Cause n°4 : les interférences

Certains équipements électroniques produisent des interférences qui peuvent amoindrir les performances du Wi-Fi. Il s'agit par exemple des appareils Bluetooth, des interphones de surveillance pour bébés, des fours à micro-ondes, des autres points d'accès sans fil et même des réseaux de vos voisins.

Solution : choisissez un partenaire de votre fournisseur de solution Wi-Fi pour planifier et concevoir le réseau afin de minimiser les interférences. Il pourra notamment sélectionner les bons canaux, adapter les niveaux de puissance et ajuster la direction de l'antenne.

 

Cause n°5 : le manque de flexibilité

Des technologies Wi-Fi plus performantes apparaissent sur le marché à intervalles de quelques années. Toutefois, si votre réseau n'est pas adaptable, vous vous retrouvez forcé de faire un choix déplaisant : soit vous remplacez le réseau plus rapidement que prévu soit vous vous contentez de moins bonnes performances.

Solution : choisissez une solution Wi-Fi que vous pouvez mettre à niveau selon les nouvelles normes en procédant à un changement de logiciel ou de matériel rapide et peu onéreux.

Wifi / Bluetooth