L’IT, cet accélérateur de business sous-exploité par les entreprises

La 4G, le Wi-Fi, le Cloud ou le collaboratif sont autant de technologies permettant aux entreprises de bénéficier d’une infrastructure IT de pointe accompagnée d’une image valorisante.

Les entreprises sont méfiantes et ne se laissent pas facilement convaincre par les nouvelles technologies. Ainsi, bon nombre d’entre elles s’appuient sur des infrastructures informatiques vieillissantes, se privant ainsi d’une boîte à outils extraordinaire capable de leur offrir un véritable accélérateur de développement et de business. Parmi ces nouvelles technologies au fort potentiel citons par exemple la 4G, le Wi-Fi, le Cloud ou les solutions de travail collaboratif ou de communication.

La 4G, le Wi-Fi, le Cloud, les solutions de travail collaboratif ou de communication, sont autant de technologies permettant aux entreprises de bénéficier d’une infrastructure IT de pointe accompagnée d’une image valorisante dès qu’elles se lancent. Grâce aux solutions à la demande via le Cloud notamment, l’IT est aussi capable d’accompagner la croissance de l’entreprise, quelque soit la courbe de ses effectifs, dans le temps.

   

Aux Etats-Unis, l’IT simplifie la création et le développement de l’entreprise

En matière d’IT, les Américains ont une culture beaucoup plus ouverte et cela se traduit par un entreprenariat très dynamique. Sans mettre particulièrement le modèle américain en avant - car il possède évidemment ses propres failles - si l’on considère la place prise par l’IT dans le développement des entreprises, nous avons tout de même de beaux enseignements à tirer…

Aux Etats-Unis, lorsqu’une entreprise se créée, elle peut disposer d’un accès internet 4G pour tous ses collaborateurs en une heure seulement. La culture américaine veut également que l’entreprise donne de l’argent à ses collaborateurs pour qu’ils achètent eux-mêmes leur matériel, leur smartphone, tablette, etc. Résultat : l’entreprise dispose de ressources informatiques pour commencer à travailler rapidement sans nécessiter un support IT considérable au sein de l’entreprise.

En France, les entreprises sont très attachées à fournir les téléphones et les terminaux de travail à leurs salariés. Parfois, avant qu’un nouveau salarié soit équipé, il peut se passer plusieurs semaines ; pire encore pour les accès spécifiques à un VPN ou à une application métier.

Les infrastructures des entreprises américaines sont ainsi beaucoup plus ouvertes et offrent des capacités d’adaptation rapide. En France, les entreprises sont très centrées sur leur infrastructure existante. Les applications ou les terminaux, par exemple, sont souvent anciens et difficilement exploitables sur de nouveaux équipements et donc difficiles à faire évoluer avec de nouvelles technologies...


Un large périmètre : de la finance aux RH en passant par la communication
Les entreprises peuvent désormais disposer, rapidement et sans devoir investir de façon conséquente, d’outils pour faciliter leur création ou accompagner leur développement :

1)    Plateforme d’hébergement IT dans le Cloud
Les services d’hébergement IT dans le Cloud font partie des grandes révolutions ayant marquées le monde de l’IT ces dernières années. Désormais, les entreprises peuvent disposer d’une infrastructure informatique complète avec serveurs web, firewalls, etc. simplement en créant un compte à l’aide d’une carte bleue !
Concrètement, cela permet à une nouvelle entreprise de disposer d’une infrastructure IT digne des plus grandes, ou à une entreprise d’innover rapidement (avec de nouveaux services en ligne, des objets connectés, etc.) et sans investissements conséquents.

Cette révolution technologique permet en outre de bénéficier d’une évolutivité extraordinaire pour accompagner la croissance de l’entreprise, ou encore ouvrir rapidement des filiales à l’étranger en utilisant simplement des ressources de serveurs dans le pays d’installation.

2)   
Les suites bureautiques dans le Cloud
Les solutions de type Microsoft Office 365, Box ou Google Apps proposent des outils incontournables de tableur, de gestion de texte, etc. qui s’installent très facilement et très rapidement. Leur coût est parfaitement maîtrisable puisque le nombre de postes utilisateur est modulable en fonction des besoins réels (facturation par licence) ; ce qui représente un avantage certain dans une phase de création d’entreprise.

Cette évolutivité s’adapte également parfaitement à une PME de plusieurs dizaines voire plusieurs centaines de salariés puisque ce type de solutions permet aux employés de travailler à distance, d’avoir accès ou de travailler sur les mêmes documents en même temps, pour une meilleure productivité. Sans oublier que des outils qualitatifs renvoient une image professionnelle de l’entreprise auprès de ses clients et de l’ensemble de son écosystème.

3)   
Plateformes dématérialisées pour les RH ou la finance accessibles dans le Cloud
Les services de plateformes dématérialisées proposées pour gérer les ressources humaines (traitement des CV, etc.) ou la finance (fiches de paie, etc.) existent depuis 20 ans. Et même s’il ne s’agissait pas encore de Cloud à l’époque, il s’agit bien du même principe : externaliser ses ressources de gestion RH ou de finance pour optimiser ses coûts de traitement.

4)   
Solutions de communication interne et externe
De nombreuses solutions telles que Dropbox, Skydrive, ou encore SlideShare et Youtube permettent de partager des documents facilement et de manière sécurisée avec ses clients. En matière de communication interne, la mode est aux outils de communication et de partage instantanés. Concurrent des outils tels que Lync, Slake fait partie des solutions qui devraient se propager rapidement au sein de nos entreprises. L’outil est complétement personnalisable et permet par exemple de chatter entre collègues, de partager des articles et autres contenus, de synchroniser les calendriers de toute une équipe ou encore les informations sur les stocks disponibles d’une entreprise, des fonctionnalités particulièrement utiles pour une société de services ou un e-marchand.

Les services de communication à distance tels que Skype, Webex voire Facetime, offrent des capacités de communication de très bonne qualité avec des fonctionnalités très professionnelles telles que le partage de bureau, la visioconférence, etc. Ces services arrivent très progressivement en France, surtout sous l’impulsion des grands groupes. Pour une start-up avec peu de collaborateurs, la plupart de ces services sont gratuits et absolument sans engagement. Ils ne deviennent payants qu’à partir d’un certain nombre d’utilisateurs réguliers, tout en conservant un système de paiement à l’usage intéressant.

Optimisation de la relation client

Les entreprises peuvent également compter sur de nombreuses solutions technologiques pour optimiser leur relation client. Les solutions de CRM (Customer Relationship Management) proposées par Salesforce, Microsoft Dynamics, Oracle ou encore SugarCRM, offrent un nombre conséquent de fonctionnalités telles que le map mailing ou encore l’envoi de questionnaires de satisfaction aux clients, permettant aux entreprises d’assurer un haut niveau de service à leurs clients.

Des perspectives intéressantes en matière de sécurité  

La sécurité est régulièrement un frein à l’utilisation des nouvelles technologies au sein des entreprises, et il faut ajouter qu’elle n’est pas non plus la priorité des entreprises qui cherchent plutôt les opportunités business et la rentabilité au plus vite.

En réponse à ces problématiques de sécurité, il existe également des nouveautés qui peuvent faire bouger les lignes. L’un des nouveaux segments très prometteur sur le marché de l’IT est le Cloud Access Security Broker (CAS-B). Des solutions de sécurité proposées par des tiers de confiance en mode SaaS (Software as a Service) qui apportent une couche de sécurité plus dynamique à l’intérieur de l’entreprise. Ces solutions vont être de plus en plus sollicitées par les entreprises ayant recours au Cloud et par les éditeurs eux-mêmes pour déléguer une partie de leur sécurité à des tiers de confiance spécialistes.

Autre solution de sécurité proposée par des acteurs encore assez peu connus tels que Octa, OneLogin ou encore PingIdentity : la gestion d’identité et des accès. L’entreprise définit pour ses collaborateurs en fonction de leurs besoins respectifs, une politique d’accès à son réseau et aux applications via le Cloud, et confie à un prestataire externe la gestion des accès de ses collaborateurs.

 

Dès lors que l’entreprise a fait transiter une partie de son infrastructure ou de ses données vers le Cloud, il est difficile de faire le chemin inverse et de tout ré internaliser. La réversibilité fait partie des inconvénients majeurs. Aussi, choisir des partenaires qui anticipent l’avenir et qui disposent d’écosystèmes importants (gage de confiance), essayer les solutions et surtout les faire tester par les collaborateurs, opter pour des plateformes ouvertes qui peuvent communiquer avec d’autres, permet d’éviter d’être bloqué chez un prestataire.

Si le coût est également un des éléments à prendre en compte dès le départ, certaines plateformes et outils sont gratuits puis deviennent payants progressivement, pour suivre la croissance de l’entreprise.

Les start-up comme toutes les entreprises peuvent prétendre aujourd’hui à des infrastructures IT de grande qualité, notamment grâce au Cloud et des solutions de pointe apportant de réels avantages, sans nécessiter des investissements conséquents. Sans se laisser convaincre par toutes ces innovations, les entreprises françaises devraient tout de même s’intéresser d’un peu plus près aux technologies pour elles-aussi gagner en compétitivité et en qualité de services.  

 

Collaboratif / 4G