Le Réseau social d’entreprise est mort, vive le Réseau social d’entreprise !

Votre portefeuille de projets comprend des projets de Réseau social d'entreprise (RSE) ? Attention, il se pourrait que le RSE tel que vous le pratiquez aujourd’hui ou tel qu’il sera bientôt déployé soit malheureusement déjà has been.. Rassurez-vous, LinkedIn et Facebook y travaillent pour vous !

L’âge d’or du RSE 2.0

Modernité, transversalité et collaboratif sont autant de principes qui ont contribué à l’essor des Réseaux sociaux d’entreprise en France. Les évolutions technologiques et la culture 2.0 ont progressivement invité les entreprises à s’organiser, à proposer à leurs collaborateurs une plateforme de partage et de mutualisation des connaissances : le Réseau social d’entreprise. 
A ce jour, 80% des groupes du Cac40 sont équipés d’un réseau social d’entreprise pour favoriser la communication entre les salariés, partager les bonnes pratiques et les valeurs d’une culture d’entreprise.

Pour rapidement s’adapter à la culture et aux habitudes 2.0 de ses salariés, les entreprises ont majoritairement “socialisé” leurs intranets existants. Par exemple, Total a été l'un des premiers à proposer un Réseau social d’entreprise (Sharepoint 2013) en mutualisant tous les intranets du Groupe et en proposant un espace communautaire destiné aux salariés. La mutualisation des Intranets et des espaces collaboratifs ont ainsi consacré Microsoft et la solution Sharepoint comme leader des solutions RSE auprès des grandes entreprises, avec plus de 42% des organisations françaises équipées en solutions Microsoft (dont Sharepoint). Pour autant, le Cloud a progressivement rebattu les cartes !

Le Cloud, ou le renouveau du RSE
Pour maintenir leur présence historique auprès des grands groupes français, Microsoft a souhaité investir dans le Cloud. De nombreux investissements ont été réalisés par le groupe, via l’offre Microsoft Azure notamment. Pour autant, ce modèle de RSE est il encore viable ?

En effet, LinkedIn et Facebook ont compris le potentiel business que représentaient les réseaux sociaux d’entreprise. Avec son projet Facebook at Work (FB@Work), Facebook entend proposer aux entreprises une déclinaison professionnelle du réseau social. Avec Facebook at Work, Facebook se positionnerait alors comme concurrent aux acteurs historiques du marché, Microsoft et Salesforce notamment. Par ailleurs, LinkedIn a également annoncé sa nouvelle application mobile, Lookup ; un réseau social internet destiné à mieux connaître ses collègues et identifier les projets sur lesquels ils travaillent. 

Ce type d’innovation pourrait remettre en question le leadership de Microsoft auprès des entreprises française. En effet, avec Sharepoint, les salariés ont du (ou non) s’adapter à une technologie déjà présente chez les entreprises. Avec des solutions comme Facebook at Work ou Linkedin, ce seront les entreprises qui s’adapteraient aux technologies présentent… directement chez leurs salariés. 

Une ouverture qui soulève une question à laquelle seront confrontés les dirigeants :
  • Préserver des RSE en cohérence avec les technologies déjà déployées, avec des entreprises historiques comme Microsoft pour lesquelles des engagement sont déjà contractualisés
  • Repenser le modèle du RSE pour adopter des technologies déjà maîtrisées par les salariés, à titre privé. Cette alternative pourrait s’avérer pertinente au regard des pratiques existantes. En effet, 44% de la navigation effectuée au travail concerne des usages privés, dont LinkedIn et Facebook. Adapter ces outils à des usages professionnels pourraient donc également permettre de faciliter la conduite du changement auprès des salariés, une dimension primordiale dans la mise en place de RSE.
  A faire, à suivre

Réseau social d'entreprise