BYOD : de l’usage du téléphone personnel à des fins professionnelles

Utilisez-vous votre téléphone personnel pour passer des appels ou envoyer des emails professionnels ? Peut-être l’utilisez-vous pour travailler sur Google Docs, ou pour accéder à des fichiers d’entreprise à distance ? Cela veut bien dire que vous appliquez le principe du BYOD.

Le BYOD (« Bring Your Own Device », « apportez votre propre appareil ») est loin d’être quelque chose de nouveau, mais nous constatons qu’il devient de plus en plus répandu. Les jeunes générations adoptent le BYOD massivement, la plupart admette souvent utiliser leurs appareils et logiciels personnels au travail, peu importe la politique de l’employeur en la matière… Cette attitude force ces derniers à accepter cette tendance, vu que l’alternative signifie imposer des restrictions de sécurité qui limitent le confort de travail des utilisateurs. Gartner prévoit ainsi que 38% des entreprises ne fourniront plus d’appareils à leurs employés d’ici 2016 !

On dirait que ce sont les employés qui adoptent cette mode, et non pas les entreprises. Mais il en est ainsi car il est plus facile de travailler avec des téléphones, des tablettes, des ordinateurs avec lesquels nous sommes plus familiers. Les raisons sont multiples : le travail devient plus souple, la productivité s’améliore, la vie devient plus agréable, etc.

Cela peut sembler exagéré, et peut être que ça l’est un peu. Le BYOD ne résoudra pas tous les problèmes de la vie, mais prend avantage de la flexibilité qu’offrent les technologies modernes. Voilà ce que devrait être la mobilité, et c’est justement ce à côté de quoi les entreprises passent lorsqu'elles enchaînent leurs employés à des appareils en particulier. Le BYOD permet un aspect plus « libérateur » de la technologie. Et c’est là que ça se complique. Des recherches récentes confirment que beaucoup de ces appareils ont déjà eu des problèmes de sécurité. Profiter des avantages de l’utilisation de votre propre téléphone ou tablette pour l’envoi d’emails professionnels est formidable, mais que se passe-t-il lorsque ça  tourne mal ? Votre productivité et votre rapidité feront tourner des têtes au bureau, mais n’espérez pas que ça dure si vous téléchargez des logiciels malveillants qui infiltrent le réseau de votre entreprise.

Si vous utilisez votre propre téléphone, tablette ou ordinateur au travail, vous n’êtes pas le seul. Si vous le faites sans le dire à votre employeur, vous n’êtes pas le seul non plus. Vous devez utiliser un logiciel de sécurité pour réduire le risque de vol d’informations sensibles ou des infections malveillantes qui pourraient nuire à votre employeur, ce qui ne manquerait pas de vous mettre dans une position très délicate.

Ce sont des préoccupations à faire remonter à votre employeur si vous utilisez vos propres appareils au bureau. Après tout, les statistiques montrent que vous êtes loin d’être le seul, et c’est un enjeu qui devra être adressé le plus tôt possible par les décideurs s’ils ont l’intention d’utiliser la technologie à bon escient sans risques.

Mobilité / BYOD