Bonnes résolutions : cinq astuces pour surveiller son réseau en 2016

Voici cinq astuces qui vont permettre aux spécialistes de l’informatique de mettre un terme aux problèmes les plus communs en matière de surveillance réseau.

1- Garder le contrôle d’infrastructures en expansion – L’informatique d’une PME ou d’une TPE est tout aussi complexe que celle d’une multinationale – elle est simplement plus petite. L’adjonction de services sur le cloud, de machines virtuelles, de solutions de mobilité, voire d’internet des objets, finit par aboutir à l’émergence d’une infrastructure tentaculaire qui requiert une attention accrue. La surveillance réseau, notamment via des fonctionnalités comme la cartographie ou la découverte automatique, permet aux administrateurs de garder le contrôle d’infrastructures informatiques en perpétuelle expansion.

2- En finir avec le travail fractionné et les nocturnes – Les salariés doivent pouvoir accéder 24h/24, 7j/7 à leurs fichiers et à leurs applications professionnelles – sans que cela dépende des ressources humaines dont dispose le service informatique de leur entreprise. Or, rien ne sape autant le moral d’une équipe de techniciens que de devoir travailler en rotation ou passer la nuit au bureau. Un logiciel de surveillance réseau agit à la manière d’une paire d’yeux supplémentaires, capables de superviser les infrastructures clés en permanence et d’alerter les administrateurs si un problème se manifeste, ce qui permet à ces derniers de ne pas s’encombrer l’esprit en dehors des heures de travail.

3- Installer un réseau wifi séparé – l’avènement du BYOD pose un certain nombre de questions qui restent encore en suspens. Si les aspects de sécurité et de filtrage des accès sont indéniablement complexes, il est bien un réflexe qui tombe sous le sens : l’installation d’un réseau wifi pour les terminaux mobiles des salariés. Mise à jour des applications, synchronisation et consultation de vidéos en streaming sont autant de facteurs qui consomment énormément de bande passante. Aussi, plutôt que de faire la police auprès de vos collègues, nous vous incitons à installer un réseau séparé et à le superviser.

4- Garder un œil sur vos certificats – Certaines cyber-attaques sont si sophistiquées que les entreprises qui en sont victimes, aussi modernes soient elles, passent des heures à rechercher les solutions pour résoudre leur problème. Fort heureusement, les hackers se contentent la plupart du temps d’exploiter des failles de certificats SSL vulnérables ou obsolètes. Grâce à la surveillance réseau, il est possible d’effectuer de garder un œil sur l’ensemble des certificats SSL et de recevoir des alertes lorsqu’une mise à jour est disponible, ce qui limite considérablement les risques de sécurité.

5- Maîtriser les dépenses – L’évolution des technologies a profondément modifié la ventilation des dépenses de l’entreprise, surtout sur le cloud. Essais de charge, puissance de calcul, stockage sur le cloud et autres services sont facturés en fonction de la consommation effective qui en est faite, mais l’addition augmente très rapidement si l’on oublie de se désabonner une fois le besoin satisfait – a fortiori lorsque l’entreprise a recours à une multitude de services. Avec une solution de surveillance réseau, l’entreprise peut maîtriser plus efficacement son usage du cloud et ainsi réaliser des économies substantielles.

Autour du même sujet