Le numérique à l’école : trois règles pour bien faire

Oubliez les tableaux noirs, les piles de livres et les ordinateurs de bureau qui prennent trop de place. De plus en plus d’élèves de tout âge se servent maintenant de tablettes, d’écrans et de tableaux blancs virtuels pour apprendre.

Internet est devenu une plateforme indispensable à l’éducation. Les programmes scolaires et les outils évoluent constamment et permettent désormais aux enseignants de s’adapter comme jamais auparavant aux différents besoins de leurs élèves. Le développement du numérique va continuer de créer de nouvelles opportunités en matière d’éducation, aussi bien pour les élèves que pour les professeurs. Pour éviter que cette évolution ne se transforme en « distraction », des stratégies informatiques claires doivent être définies pour aider à la réussite scolaire.

La gestion centralisée des appareils

La multiplication des dispositifs informatiques, de la mobilité et la montée en popularité du BOYD rendent une bonne gestion de l’expérience digitale quasiment impossible. Un rapport récent d’Aerohive a montré que si 75% des écoles encourageaient le BOYD, seuls 42% des responsables informatiques estiment disposer des moyens de contrôle nécessaire pour gérer cette multitude d’appareils. Cela prouve que la plupart des réseaux scolaires ne sont pas en mesure de fournir aux étudiants la flexibilité et la sécurité dont ils ont besoin pour utiliser leurs appareils efficacement.

Cette situation doit changer. C’est pour cette raison que les solutions alternatives telles que le Wi-Fi basé dans le cloud sont de plus en plus populaires. Pour les départements informatiques, une gestion simplifiée et poussée par la mobilité signifie qu’elle rend accessible de nouvelles possibilités dans la salle de classe.

La flexibilité et la sécurité vont de pair 

Le même rapport d’Aerohive dévoile également que 62% des responsables informatique ont des difficultés à trouver l’équilibre entre flexibilité et sécurité. Il est essentiel que cette situation change car ces deux points sont clés dans l’amélioration de l’expérience pédagogique, tant pour les professeurs que pour les élèves.

Les écoles veulent fournir à leurs élèves un apprentissage flexible grâce aux connexions en Wi-Fi et des technologies mobiles qui facilitent l’enseignement. En effet, ce dispositif permet aux enseignants d’enregistrer chaque élève et son appareil mobile en fonction des programmes qu’il ou elle suit. Cette disposition permet également le partage d’écran, de lui envoyer des informations, la surveillance des activités des élèves etc.

Malheureusement la sécurité est souvent négligée au détriment de la flexibilité alors que cela ne devrait jamais être le cas. Avec les nouvelles méthodes d’authentification comme la PPSK (Private Pre-Shared Key) – qui propose une connectivité sécurisée entre l’utilisateur et son appareil sans passer par une étape de certification – il est aujourd’hui plus simple pour les pôles informatiques de proposer un environnement simple et sécurisé pour les écoles et les appareils personnels. 

Servez-vous du réseau et tirez des leçons

Améliorer la gestion du réseau est également un bon moyen de d’augmenter la sécurité tout en conservant une grande flexibilité. La connectivité seule n’est clairement pas suffisante pour les responsables informatiques qui ont besoin d’une visibilité complète sur l’utilisation de chaque appareil. De cette façon, les risques liés à la sécurité, la mauvaise utilisation de la bande passante et le besoin de vigilance constante sont réduits, tandis que le Wi-Fi à disposition servira en priorité l’enseignement dans sa tâche essentielle.

Mobilité / Réseaux