Transformation digitale des entreprises : où en est-on ?

De nombreuses tendances ont été prédites fin 2015 mais au fur et à mesure que l’année s’écoule, se sont-elles confirmées ? Il est temps de faire le point sur les 5 tendances actuelles : la mobilité, la sécurité, le Big Data, l’IoT et la collaboration.

N°1 : La mobilité comme support réseau

En termes de mobilité, nous savons que la tendance est aux applications. Les applications mobiles sont en effet désormais la norme pour tous types d'interaction client, et cela grâce à une approche plus personnalisée via les fonctions analytiques et les données IoT (Internet des objets). Cependant, nous constatons également que l'infrastructure de l'entreprise constitue un moteur encore plus important pour le réseau et les partenaires dans l'espace mobile.  

La mobilité représente l'une des nombreuses zones d'application de l'écosystème IoT. Toutefois, c'est le facteur d'intégration de l'entreprise qui permet d'inclure cette fonctionnalité au tissu des entreprises. La mobilité ne consiste pas seulement à proposer sa propre application. Il s'agit d'un projet conceptuel et informatique qui requiert tous les types d'infrastructure adaptés pour réussir.

N°2 : Sécurité : un nouveau moteur pour permettre la transition vers la technologie nouvelle génération

Au début de l'année, nous avions identifié que la mise en œuvre accélérée des technologies de nouvelle génération offrait un énorme potentiel pour les entreprises. Cependant, les distributeurs doivent adopter une stratégie de sécurité plus complète pour accompagner leurs partenaires au fil de ces changements. Le SDN(Software-defined networking), par exemple, requiert un modèle de sécurité complètement différent.

L’IoT demeure la plus complexe des technologies de nouvelle génération et nécessite des protocoles renforcés en termes de sécurité puisque de nombreux cas démontrent que la sécurité des objets connectés peut être contournée par des hackers comme le montre dernièrement le piratage de la voiture connectée. L'IoT intégrant de plus en plus le quotidien des consommateurs, la sécurité des données prend un caractère personnel et les conséquences deviennent plus sérieuses. La sécurité pourrait être le principal frein de la croissance du réseau dans ce secteur. Ainsi l'année 2016 a vu l'adoption de nouvelles lois européennes en matière de protection des données. Celles-ci auront un effet en profondeur sur l'approche IoT des entreprises. Dans tout domaine, la législation joue un rôle extrêmement important. La mise en œuvre des changements dans les années à venir placera la sécurité en tête des priorités informatiques pour le reste de l'année et sur le long terme.

Le réseau de distribution dans son ensemble doit commencer à s'intéresser à la sécurité en tant que stratégie globale, opérant au cœur du centre de données.

N°3 : Évolution du Big data de nouvelle génération et des fonctions analytiques                                            
En raison de l'engouement indéfectible pour le Big data et les fonctions analytiques, la notion de données exploitables se normalise rapidement pour les utilisateurs finaux du réseau. Il est désormais naturel pour les entreprises de prendre en compte leur place sur le marché et d'examiner leurs propres performances pour prendre des décisions à partir d'analyses internes.

Cette tendance s'explique par la baisse des coûts des fonctions analytiques pour les PME. En effet, l'innovation et la concurrence au sein du marché rendent ces technologies beaucoup plus abordables. Les entreprises peuvent commencer à une petite échelle en procédant à des analyses dans un seul domaine d'activité. Cette approche permet aux PME de voir précisément en quoi ces données peuvent leur servir avant d'étendre la démarche à d'autres domaines. Dans cette première moitié de l'année, nous avons déjà observé une transformation dynamique au sein du réseau car des acteurs moins significatifs sont entrés sur le marché en offrant des solutions peu onéreuses aux résultats instantanés. De manière générale, les conditions d'introduction aux données analytiques sont de moins en moins draconiennes et il sera intéressant de suivre l'évolution du phénomène pendant le reste de l'année.

 N°4 : Abolir les barrières en termes d'IoT 

Nous avions abordé le potentiel qu'a l'IoT de réunir les technologies opérationnelles et les technologies de l'information à grande échelle. Nous observons déjà cette transition dans les faits, une tendance qui est dans l'ensemble portée par les distributeurs.

Je suis également frappé par un autre changement : les sources de financement pour les projets IoT. Cela a un impact très important sur les activités du secteur informatique. Les projets IoT ne sont plus forcément financés par le budget informatique. Ils sont réclamés par des secteurs d'activité et financés par des capitaux qui n'étaient auparavant pas disponibles pour les partenaires. L’IT n'est souvent abordée qu'une fois le projet bien avancé !

 N°5 : La collaboration au sein du réseau

Lors de ce semestre, j'ai également été surpris par une nouvelle configuration du marché qui requiert de plus en plus une collaboration entre les fournisseurs et partenaires pour la mise en œuvre de nouvelles solutions, et particulièrement pour tout ce qui touche à l'IoT. Il s'agit d'une nouvelle dynamique qui offre un rôle d'intermédiaire intéressant aux distributeurs. Plus important encore, les rôles et spécialisations des partenaires dans ce domaine se révèlent inestimables même si les partenariats sont indispensables. Cela signifie qu'une solution de fournisseur unique ne suffit plus pour pénétrer le marché et que les distributeurs doivent s'impliquer en tant qu'intégrateur de solutions multi-fournisseurs. Il sera intéressant d'observer l'évolution de cette dynamique et ses résultats au cours du second semestre 2016.

Evolution