Bientôt des expériences ultra-personnalisées dans la retransmission d’événements sportifs

Replays, caméras embarquées ou analyses d'experts… tout est fait pour que le téléspectateur soit informé en permanence du moindre rebondissement lors d’une compétition. Mais la rapidité requise et la richesse de l’action ne permettent pas d'en saisir tous les plans en temps réel.

Il n'est pas impossible que plusieurs moments d'anthologie surviennent de manière simultanée. Le défi d'une diffusion à un large public est d'offrir toutes les images qu'il ne faut pas manquer. Grâce à la diffusion en direct nouvelle génération, il est possible de proposer des expériences individualisées via un flux de diffusion personnalisé. On peut pousser la réflexion plus loin, au-delà de la façon de présenter un événement sportif, en se demandant si ces nouveaux modes de diffusion ne permettraient pas de s’intéresser à de nouvelles disciplines, voire à tous types d’événements, quelle que soit leur importance.

Donner à voir l’on-demand de demain

Aujourd'hui, les événements sont diffusés en direct en fonction de leur importance et des attentes des spectateurs. Le concept de flux personnalisé va au-delà de ce modèle. Il permet de transmettre n'importe quel événement live, depuis n’importe quel endroit et à tout moment, et de le diffuser sur tout type d’appareil.

Les utilisateurs veulent regarder les contenus de leur choix. Les diffuseurs sont obligés d’élargir l’offre de contenus disponibles. En poussant encore plus loin le concept d'expérience individualisée, on pourra regarder le match de football de son fils sur son téléphone, tout en partageant une vidéo de sa fille lors de sa première longueur sans ses brassards. Peut-être sera-t-il même possible un jour de regarder non seulement n'importe quel événement en direct, mais d'en profiter selon la perspective choisie : ce nouveau type d'expérience personnalisée permettrait à l'utilisateur de suivre son pilote favori ou son équipe préférée, ou de regarder la course ou le match sous un angle donné.

Cette expérience ultra-personnalisée sera associée à des technologies comme la réalité virtuelle, grâce à laquelle le téléspectateur sera immergé au cœur de l'action, créant ainsi sa propre vision de la course. En Formule 1 par exemple, il ne s'agira plus seulement de « monter à bord » de la Mercedes AMG Petronas de Lewis Hamilton via sa caméra embarquée, mais d'être véritablement plongé au cœur de l'action, d'avoir la sensation d'être au volant du bolide.

Les exigences de la réalité virtuelle et la diffusion OTT

L'association entre les expériences en direct et la réalité virtuelle nécessite une connectivité robuste et ultra-rapide. Une connexion saccadée serait catastrophique. Demain, la réalité virtuelle sera disponible sur les terminaux mobiles, mais les connexions 4G actuelles ne permettent pas de la prendre en charge. Il faut aux opérateurs des réseaux plus avancés capables d'assurer la connectivité de haute qualité qu'exigent ces expériences immersives. Et si l’on veut proposer la réalité virtuelle au grand public, il est essentiel de comprendre les prérequis nécessaires pour que ce flux de données abondant puisse transiter par les réseaux. Il conviendra également de généraliser l'adoption d’outils de gestion intelligente du trafic, afin que les réseaux soient suffisamment intelligents, robustes et ubiquitaires pour assurer aux utilisateurs l'expérience attendue. Enfin, ces nouvelles expériences personnalisées ne seront possibles qu'en diffusant les contenus via des technologies OTT (over-the-top).

Dit autrement, s'ils souhaitent continuer d'optimiser l'expérience proposée aux fans avec le direct, les diffuseurs doivent absolument investir dans la diffusion de contenus OTT. Mais aussi dans les canaux de distribution non traditionnels en ligne et déployer davantage de fonctionnalités, pour proposer des services personnalisés et des offres attrayantes –  comme l’expérience individualisée, l’immersion en réalité virtuelle et des visionnages ultra-personnalisés, qui seront disponibles sur un éventail plus large de contenus en direct grâce aux nouvelles technologies.

Autour du même sujet