Le secteur des énergies peut tirer parti des prix bas du pétrole pour améliorer l'efficacité en investissant dans l'IT

Avant que les pétroliers puissent tirer pleinement parti du potentiel de ces tendances digitales, ils doivent s'assurer d'avoir créé et optimisé la plateforme de base sur laquelle ces technologies sont déployées et maintenues.

Ce n'est pas un secret : ces dernières années, le secteur pétrolier et gazier a subi une période de récession économique qui ne donne aucun signe d'amélioration. Les baisses de marché s'accompagnent souvent de la nécessité de faire des réductions d'échelle et d'appliquer des mesures de diminution des coûts. Pourtant, réaliser des investissements stratégiques stimulant la productivité et l'efficacité peuvent aider à optimiser les ressources existantes plutôt que de faire des coupes budgétaires.

C'est dans le contexte de cette actualité que la valeur de l'investissement informatique a pris une importance accrue. Selon la dernière étude sur les tendances digitales dans le secteur pétrolier et gazier menée par Accenture, 91% des dirigeants informatiques dans ce secteur sont convaincus que les technologies numériques apportent une valeur ajoutée en les aidant à réduire les coûts, à prendre de meilleures décisions plus rapidement et à augmenter la productivité du personnel. Il en résulte que 80% des leaders du digital prévoient de dépenser le même budget, voire plus, dans les technologies digitales dans les 3 à 5 prochaines années et ce, afin de gérer les défis de productivité actuels liés au bas prix du pétrole. Toutefois, avant que les entreprises puissent tirer pleinement parti du potentiel de ces tendances digitales, elles doivent s'assurer d'avoir créé et optimisé la plateforme de base sur laquelle ces technologies sont déployées et maintenues.

L'informatique distribuée refreine-t-elle les entreprises ?

Les sociétés du pétrole et du gaz se caractérisent par des opérations distribuées par nature qui impliquent souvent des plateformes pétrolières offshores et des sites éloignés géographiquement. L'approche classique pour mettre à disposition les applications informatiques critiques pour l'activité comme les systèmes ERP ou les outils collaboratifs pour les professionnels sur les sites distants consiste à déployer les technologies informatiques tels serveurs, équipements de stockage et de sécurité sur les sites eux-mêmes.

Ces sites jouent un rôle critique et contribuent directement au chiffre d'affaires de l'entreprise. Cependant, assurer une assistance en termes de maintenance quotidienne des serveurs et d'allocation des sauvegardes et du stockage des données peut devenir une tâche ardue pour toute équipe informatique. Ceci implique que les entreprises du secteur pétrolier et gazier doivent en général composer avec des fenêtres de sauvegarde de 24 heures, un délai qui peut être allongé par le besoin de mettre le processus sur pause afin de libérer de la bande passante pour les opérations quotidiennes. Comme le démontrent les conclusions de l'enquête Global App performance de Riverbed, les DSI se rendent compte que les données critiques de l'activité sont à coup sûr exposées au risque en l'absence d'infrastructure et de procédures opérationnelles cohérentes et efficaces en place pour les sites distants.

Passer à une approche de périmètre "software-defined"

La motivation à déployer moins d'infrastructure et à réduire la complexité informatique dans les filiales comme dans le data center a conduit la convergence à émerger comme une tendance clé et moteur de l'informatique sur les cinq dernières années. Correctement implémentée, la convergence peut réduire les besoins en matériel, améliorer l'efficacité de l'équipement et l'efficacité énergétique à moindre coût et réduire les sollicitations des ressources du personnel informatique.

Une infrastructure de périmètre software-defined peut aider les entreprises à centraliser l'infrastructure et les opérations informatiques distribuées de leurs sites distant et filiales (ROBO) en virtualisant et en consolidant 100 % des données et des serveurs de ces sites dans un data center local mieux sécurisé, voire dans le cloud public. La raison qui explique que cette approche est idéale pour le secteur pétrolier et gazier tient à ce que, en général, les experts doivent être envoyés sur les plateformes pétrolières distantes pour y régler les problèmes informatiques. Il en résulte non seulement des coûts financiers accrus mais aussi des temps d'arrêt et des délais significatifs dans les opérations courantes. Grâce à une approche informatique de périmètre software-defined, toute l'infrastructure distante peut être remplacée par une appliance unique, ce qui signifie peu, si ce n'est aucune infrastructure sur le site distant.

En bref, avec la consolidation informatique, les entreprises peuvent bénéficier d'une fiabilité accrue, de sauvegardes sans heurt et d'une restauration immédiate. Le tout peut être réalisé à coût réduit dans la mesure où les équipes informatiques n'ont plus besoin de faire la maintenance de serveurs et de stockage onéreux sur les sites distants. Autre conséquence pour les sites pétroliers et gaziers distants : les coûts induits par le besoin de contracter une assistance informatique tierce sont également éliminés.

D'après GE, les capteurs intelligents et l'analyse des Big Data seront cruciaux pour aider les entreprises pétrolières à  extraire 80 milliards de barils de brut supplémentaires dans les trois prochaines années à l'échelle mondiale. Toutefois, ce ne sera pas possible sans mettre la consolidation des données au cœur d'une stratégie Big Data réussie. Afin de mener des analyses Big Data pertinentes, les données générées par les entreprises à partir d'un grand nombre de filiales indépendantes doivent être compilées dans une localisation centralisée. En consolidant les données rapatriées dans un data center central, le stockage des données se centralise également. Non seulement la sécurité en est renforcée, mais en plus les entreprises peuvent disposer de toutes les informations dont elles ont besoin à un seul et même endroit.

Le socle de la transformation digitale

Il est important de garder à l'esprit que la consolidation ne peut être considérée comme réussie que lorsque l'accès aux applications et aux données se fait facilement sans dégradation de la performance dans les filiales et les sites distants. Toutefois, quand les applications sont hébergées dans des data centers centraux et mises à disposition des filiales, les applications peuvent être ralenties, l'expérience utilisateur détériorée et la productivité réduite.

C'est pourquoi une stratégie complète de consolidation informatique doit tenir compte de ces défis de performance. Heureusement, il existe aujourd'hui  des solutions de consolidation qui incluent des technologies d'optimisation WAN permettant aux entreprises pétrolières et gazières de relever les défis de bande passante et de performance que peuvent rencontrer les sites distants et offshore.

Avec une solution qui comprend l'optimisation WAN convergée avec la mise en cache du stockage et la technologie de virtualisation, il devient possible de livrer les applications aux zones les plus éloignées du monde. Ces sites distants peuvent grandement bénéficier de la centralisation des données à des fins de sécurité, tout en ayant simultanément accès aux applications requises pour travailler sur une plateforme de forage.

Alors qu'il est prévu que les prix du pétrole restent bas, le moment est venu pour les dirigeants informatiques du secteur de faire des investissements stratégiques dans l'infrastructure afin de garantir l'innovation, la productivité et des pratiques de travail efficaces et économiques. En mettant la priorité sur la consolidation informatique et sur une stratégie de périmètre software-defined, les entreprises peuvent non seulement tirer des bénéfices immédiats en termes de coûts et de productivité, mais aussi poser un socle pour l'innovation future qui contribue à la transformation numérique.

Pétrole