La transformation digitale impose-t-elle un changement de culture ?

Quand on parle de transformation digitale, le mot qui revient le plus souvent est "utilisateur". Ceci est logique car toute démarche de transformation digitale est centrée sur l’utilisateur. Ce concept n’est pas nouveau.

Quand on regarde la concrétisation de la logique « user centric » dans l’entreprise, force est de constater que dans bien des cas, la pratique est loin de la théorie. Pourquoi ? Parce que mettre l’utilisateur et les usages au cœur de la transformation ne se décrète pas. C’est avant tout une affaire de culture d’entreprise.

Quand on discute avec les DSI, ils sont bien évidemment tous préoccupés par les utilisateurs finaux et la grande majorité de leurs projets sont menés dans le but d’améliorer la vie de ces utilisateurs. Mais la démarche pour y arriver reste très orientée autour de la technologie. Si votre équipe IT met en place le système de stockage le plus performant du monde, mais que vous, en tant qu’utilisateur mettez 2h pour trouver l’information que vous cherchez, quel est le gain pour vous de ce nouveau système de stockage ? La perception de la performance peut différer fortement suivant le point de vue et l’usage.

Les équipes IT perçoivent l’amélioration avec des métriques IT. Pour elles, le fait que le microprocesseur principal ne soit chargé qu’à 30% ou que les I/O (entrées-sorties) du nouveau système de stockage soient 4 fois plus rapides que l’ancien sont des gages de performances et donc de satisfaction pour les utilisateurs. Pour l’utilisateur, ce qui compte c’est le temps d’attente entre le moment où il tape « return » sur son clavier et celui ou le résultat s’affiche sur l’écran.

Dans une équipe de football, la performance individuelle des joueurs, si bons soient-ils, ne présage pas de la performance générale de l’équipe. Il en va de même pour un système d’informations. La performance des éléments qui le composent ne garantit pas une bonne interaction avec les utilisateurs. Dans un monde qui change vite, la capacité des utilisateurs à accompagner la stratégie et les changements de l’entreprise est cruciale. Les évolutions n’ont de sens que si les utilisateurs en tirent parti et accompagnent cette transformation.

C’est le sens de la transformation digitale. Il faut penser « utilisateur » et conduire toute la transformation dans cette logique. C’est donc un changement de culture, puisque pour arriver à ce résultat, il faut mettre les métiers et les utilisateurs au cœur de la démarche de manière beaucoup plus importante que cela n’est fait aujourd’hui en impliquant également les RH pour bâtir une vraie culture de transformation « user centric ».

Stockage / Microprocesseur