Vers une autre approche technologique de la consolidation financière

La plupart des entreprises se contentent d’une application classique de consolidation financière. Or, l’obligation légale d’un reporting classique de la performance financière est insuffisante pour fournir aux dirigeants de véritables perspectives pour piloter la stratégie business.

Toute solution de consolidation financière a désormais vocation à devenir une véritable plateforme pour de multiples processus financiers et de reporting.

Toute entreprise qui exerce un contrôle sur plusieurs sociétés a pour obligation légale de consolider ses comptes. En clair, il s’agit de regrouper tous les chiffres des différentes entreprises du groupe (bilans, comptes de résultat…) afin d’offrir une vision globale du patrimoine et de la rentabilité, comme si le groupe ne formait qu’une seule et même entreprise.

Si la consolidation financière est avant tout une obligation légale, elle représente surtout un outil d’aide à la décision essentiel pour les dirigeants d’un groupe et un atout pour communiquer sur la performance financière de l’entreprise auprès de ses partenaires.

Le constat aujourd’hui est que les applications de consolidation ne sont remplacées que tous les 11 ans en moyenne dans les entreprises, selon une enquête Ventana Research. Or, une ancienne application de consolidation financière n’est pas un « vieux jean troué », que l’on peut rapiécer avec quelques mises à jour, en guise de renforts, pour qu’elle dure encore un peu.

A l’ère de la transformation digitale, peut-on encore se laisser aller à la facilité ?

Les solutions classiques de consolidation se concentrent uniquement sur les chiffres du passé, récoltés dans toutes les entreprises contrôlées par le groupe, et permettent seulement d’apprécier sa performance financière en étant rivé sur le rétroviseur. Les applications plus récentes en revanche vont plus loin en fournissant des perspectives aux décideurs pour regarder devant soi, grâce à l’analyse self-service, le workflow graphique, les tableaux de bord et les KPI, afin de piloter la performance financière à venir.

A l’ère de la transformation digitale des organisations, c'est une véritable valeur ajoutée qui permet à une application de consolidation d’être à la hauteur des défis auxquels doit faire face aujourd’hui la direction financière de l’entreprise.

Davantage de temps pour l'analyse et la prospective

Le traitement des données financières en silo est la principale difficulté à laquelle sont confrontées les entreprises qui utilisent encore une application usuelle de consolidation. L’absence d’unification ralentit le processus, contraint l'informatique à gérer l'intégration de multiples applications et technologies et oblige la finance à consacrer trop de temps à la compilation et au contrôle des données, puis à la présentation des résultats. A l’inverse, une solution qui unifie la consolidation, l’élaboration budgétaire, la planification, la prévision, la communication de l'information et l'analyse par le biais d’une seule interface, une seule base de données actualisée et un seul serveur sur site ou dans le cloud, est un gage de fiabilité et offre davantage de temps pour l'analyse des résultats et la modélisation des scénarios futurs.

Nombreuses sont les directions financières qui constatent d’ailleurs une amélioration du « moral des troupes » après avoir opté pour des solutions plus récentes qui éliminent les saisies manuelles et répétitives au profit de l'analyse stratégique.

Par ailleurs, les données financières se doivent d’être désormais accessibles également aux décideurs, par le biais d’une interface utilisateur plus intuitive que celle des solutions classiques réservées aux seuls connaisseurs, du fait de leur complexité. Avec une solution moderne, la consolidation des états financiers, les vues analytiques, les indicateurs clés de performance, les tableaux de bord et les présentations PowerPoint sont tous actualisés et générés de façon dynamique et simple à partir des mêmes données.

De plus, une application de consolidation doit pouvoir s’adapter depuis peu à l’inflation de nouvelles exigences réglementaires (IFRS 15, IFRS 16…), sans devenir pour autant des « usines à gaz » technologiques, ni être dépendante d’une armada de consultants externes.

Autre difficulté majeure inhérente aux solutions classiques de consolidation : une collaboration laborieuse, par courrier électronique ou des outils externes non centralisés, au sein même de la direction financière mais aussi avec les autres directions de l’entreprise.

Avec une solution moderne, a contrario, la collaboration est facilitée par une version unique de la vérité au sein d’un seul système, aussi bien pour les données réelles que pour les données prévisionnelles. Ce qui évite les atermoiements sur l’exactitude des chiffres.

Le Cloud accélère le besoin d’une autre approche de la consolidation

Enfin, la grande majorité des applications de consolidation sont hébergées au sein même des entreprises. Or, avec l’essor du Cloud et le souhait croissant des directions financières d’y basculer, une solution classique de consolidation va constituer un obstacle majeur et très coûteux à tout projet de migration. En effet, on ne peut pas migrer une solution classique de consolidation dans le Cloud, du jour au lendemain.

Passer au mode Cloud suppose généralement une nouvelle implémentation, même lorsque l’on souhaite conserver sa solution et son fournisseur habituels. A l’inverse, une application moderne de consolidation offre le choix, Cloud ou On-Premise, avec une totale réversibilité. Avec une telle solution, il est possible d’aller vers le Cloud en douceur, de façon progressive, tout en bénéficiant déjà de la même interface intuitive et de la même simplicité d’expérience utilisateur.

Certainement le signe le plus évident que les solutions usuelles de consolidation ont atteint leurs limites aujourd’hui et qu’il est grand temps de se tourner vers une approche plus moderne de la consolidation financière.

Intégration / Reporting

Annonces Google