Lancez-vous dans le Cloud !

L’adoption d’une stratégie Cloud-First relève plus de l’exercice de leadership et de gestion du changement que du challenge technique.

Bien qu’il n’existe pas de modèle universel, il peut être intéressant de procéder en quatre étapes pour guider son entreprise vers le Cloud : le projet, les premiers pas, la migration et l’optimisation. Je me concentre ici sur la première étape du processus d’adoption, le projet, pour partager mes observations sur les entreprises que j’ai vu migrer vers le Cloud. 

Sans surprise, la plupart des entreprises se lancent d’abord avec un nombre restreint de projets pour mieux comprendre comment le Cloud peut répondre à leurs besoins.

Par quel projet commencer ?

Je pense que les entreprises doivent faire leurs premiers pas dans le Cloud avec des projets dont elles pourront observer les résultats en quelques semaines. L’heure n’est plus aux projets informatiques qui s’étalent sur plusieurs années, au contraire, la majorité des cadres sont attirés par l’agilité que le Cloud peut offrir à leur entreprise.

Donnez à vos équipes l’opportunité d’accomplir une tâche concrète, significative et dans un temps imparti. J’ai moi-même débuté par du développement .NET, un choix qui a été fait par de nombreuses autres entreprises. Les applications web et mobiles modernes sont également une bonne option pour commencer, leur cas d’usage et leur architecture de référence étant bien connus. De leur côté, certaines entreprises préfèrent débuter par le déploiement de bureaux virtuels, la migration d’environnement de développement et de test, voire par la modernisation ou la migration d’une application existante.

La complexité de la migration d’applications existantes varie selon l’architecture et les accordsde licence en vigueur. S’il fallait classer les applications à migrer sur un spectre en fonction de leur complexité, je placerais une architecture virtualisée orientée service du côté des projets de faible complexité, alors qu’un mainframe monolithique serait à l’opposé. Je recommande d’ailleurs de débuter par la migration d’une application peu complexe.

Je trouve important que les organisations choisissent un projet qui apportera de la valeur à l’entreprise, sans pour autant qu’il soit trop complexe de sorte que l’apprentissage reste abordable pour les équipes. Il ne faut pas se laisser paralyser par les analyses mais au contraire utiliser vos premiers projets Cloud comme des essais.

À moins d’avoir une très bonne raison de le faire, je vous déconseille de lancer un programme global de transformation de votre entreprise dès le premier projet. Chaque organisation doit conduire son changement selon un rythme qui lui est propre. Vouloir aller trop vite peut être tentant mais pour autant s’avérer contre-productif.

Qui impliquer dans vos premiers projets Cloud ?

Peu importe l’équipe dans laquelle vous lancerez vos premiers projets Cloud, vous serez toujours confronté à des personnes enthousiastes et à d’autres plus réticentes.

Vous devrez donc en premier lieu capitaliser sur les personnes intéressées pour en faire des évangélistes du Cloud. En effet, l’attitude compte tout autant que l’aptitude pour ce genre de projet et vous aurez surtout besoin de personnes curieuses qui n’ont pas peur de se lancer et d’expérimenter.

Gardez un œil sur eux à mesure que votre projet évolue parce qu’ils pourraient être de bons candidats pour votre Centre d’excellence Cloud.

En même temps, vous devrez faire preuve d’empathie envers ceux qui sont mal à l’aise, être sensible à leurs inquiétudes et leur fournir les outils nécessaires pour leur permettre de participer également à votre processus d’adoption du Cloud. Les principes de l’informatique n’ont pas changé, mais de nombreuses fonctions traditionnelles doivent revoir leur façon d’atteindre les objectifs fixés pour tirer le meilleur parti du Cloud.

D’où viennent les premiers projets ?

Il y a deux ou trois ans, la plupart des projets Cloud étaient encore impulsés individuellement par des divisions de l’entreprise. Ces projets étaient généralement lancés en mode « Shadow IT », ce qui arrive souvent quand une division n’obtient pas ce dont elle a besoin de la part du service informatique central. Bien que ce système ait traditionnellement été une source de tensions au sein des organisations, de plus en plus d’équipes de Centres d’excellence Cloud proposent à leurs divisions des architectures de référence pour le Cloud approuvées par le service informatique. Elles peuvent ainsi les utiliser pour piloter l’innovation en toute sécurité et transparence. Cette approche peut stimuler l’innovation au sein de plusieurs divisions tout en offrant au service informatique central la structure nécessaire pour renforcer la sécurité, la conformité, et la cohérence globale. Les entreprises peuvent donc s’appuyer sur des services comme AWS Service Catalog, qui leur permet de créer et gérer des catalogues de services informatiques qui sont validés en vue d'une utilisation sur le Cloud.

Depuis que le Cloud est devenu la nouvelle norme, les projets Cloud menés par les services informatiques centraux se multiplient. De nombreuses entreprises de services financiers, par exemple, cherchent à réduire leurs coûts et s’orientent ainsi vers le Cloud pour redimensionner leur environnement de développement et de test à l’occasion de mises à niveau.

Innovation / Projets informatiques