Améliorer la gouvernance pour une meilleure performance des actifs informatiques

Les DSI doivent gérer des parcs informatiques étendus et hétérogènes et veiller à la rationalisation des budgets IT. Dans ces circonstances, la mise en place de programmes de gouvernance ITAM et ITSM créent de la valeur.

Mesurer le succès d’un programme, concevoir des stratégies de mise en œuvre et implémenter des outils et des feuilles de route sont autant d’étapes qui permettent d’optimiser l’ITAM (gestion des actifs informatique) et de l’intégrer à d’autres domaines. En effet, l’ITAM permet d’automatiser les processus manuels et de fournir aux entreprises des solutions efficaces de gestion de leurs biens. Cette gestion se déploie de la première mise en œuvre d’un logiciel jusqu’au rebut. Les performances du parc IT sont surveillées tout au long de leur cycle de vie. Voici les meilleures pratiques dans la gestion de biens IT au sein d’une entreprise.

Mettre en place de meilleures pratiques avec une feuille de route

Au sein d’une grande entreprise, la DSI a parfois des difficultés à déterminer le nombre exact de biens matériels et logiciels qui figurent dans son environnement. Les dirigeants craignent les audits organisés par les éditeurs qui fournissent les licences logicielles. En effet, l’informatique est soumise à un cycle de vie d’évolution technologique court et le coût d’acquisition des postes, des coûts de maintenance et de support peuvent représenter près de la moitié des dépenses globales du matériel informatique.

Dès lors qu’une entreprise possède une infrastructure IT, un besoin d’ITAM ou SAM (software asset management) existe. En effet, optimiser la gestion de l’infrastructure informatique présente plusieurs avantages. L’entreprise peut d’une part se consacrer entièrement à son cœur de métier, mais elle peut et doit également réduire les coûts de fonctionnement de son parc informatique. Il est également souhaitable de disposer d’un équipement informatique qui suit l’évolution des technologies du marché.

Il existe néanmoins plusieurs modèles d’exécution de la stratégie d’ITAM et SAM qui doivent être adaptés en fonction de la structure de l’entreprise. Utiliser une feuille de route permet à la DSI de déterminer les types d’importation nécessaires à l’implémentation et de planifier l’intégration des données dans l’ITAM. Cette feuille de route ou manuel de référence permet de fixer l’orientation et la direction des programmes et pourra être déployée jusqu’à couvrir tous les domaines informatiques.

Opter pour le niveau supérieur de gestion

Il existe généralement plusieurs niveaux dans les programmes de gestion des parcs informatiques. La plupart des DSI qui utilisent ces solutions se lancent dans un programme de gestion ITAM et SAM assez basique. Cependant pour prétendre à une gestion optimale, il est nécessaire d’utiliser des solutions plus abouties afin que les différents pôles de l’entreprise puissent avoir confiance en leur direction informatique. Ainsi, il est préférable pour les entreprises qui débutent de se focaliser sur les mesures d’inventaire, de délai et de coûts pour mettre en évidence les éléments qui ralentissent l’informatique.

En général, les DSI d’entreprises utilisant de telles solutions évaluent rapidement les avantages de l’utilisation d’outils d’automatisation dans la gestion des systèmes d’information. Par exemple, des solutions permettant d’identifier et de supprimer les logiciels non utilisés permettent souvent de faire des économies de plusieurs centaines de milliers d’euros en quelques mois sur les frais de licences inutiles.

La nécessité d’une gouvernance IT

Selon Patricia Adams, spécialiste ITAM chez Ivanti et directrice de recherche chez Gartner, la gouvernance IT se définit comme « l’ensemble des processus qui assurent une utilisation efficace et pertinente de l’IT pour permettre à l’entreprise d’atteindre ses objectifs ». En effet, elle fait partie intégrante de la gouvernance d’entreprise et consiste pour la DSI à mener et organiser des entités et les processus dans la lignée de la stratégie et des objectifs de l’entreprise dans le but de créer de la valeur.

D’autres entreprises et administrations publiques utilisent des solutions de gouvernance IT pour adopter une approche globale de la gestion des biens IT : à partir d’un simple inventaire, la DSI bénéficie d’une vision complète de son parc de biens informatiques. Ces outils de gestion des actifs informatiques sont efficients durant tout le cycle de vie, de l’achat à la fin de vie. La direction informatique peut donc organiser un audit rapide de ses biens, vérifier la validé des licences logicielles en place, mettre à jour les contrats de location d’équipements, vérifier l’emplacement de chaque poste en fonction de son propriétaire et standardiser les procédures de gestion ITAM et SAM.

Gartner / Intégration