Les robots et l'IA au service de la performance des enseignes

Les robots peuvent apporter des informations aux clients en magasins, mais aussi aux retailers.

Les robots humanoïdes ont le vent en poupe ! Bien qu’ils génèrent un véritable engouement en Asie notamment au Japon, leur intégration dans le parcours d’achat du consommateur reste néanmoins au stade expérimental en France et en Europe. Une faible pénétration en Europe chez les retailers qui s’explique notamment par des coûts élevés, des robots à améliorer et une réflexion à mener sur l’intégration de la robotique au parcours de vente.

Un robot humanoïde génère 30 fois plus d’interactions qu’une borne digitale*…

Arrêtons de parler d’animation, parlons plutôt d’interaction ! Le robot humanoïde en magasin peut aussi bien donner des informations à l’enseigne : fréquentation d’un rayon, humeur d’un client ou encore manque d’un produit, qu’aller chercher de l’information pour le consommateur et les conseillers de vente. Il peut, par exemple, appeler un conseiller dans un grand magasin pour guider le consommateur ou même analyser les comportements de celui-ci pour adapter la vente. 

De plus, il peut jouer un rôle primordial dans la relation client. Imaginons un robot humanoïde multilingue à l’accueil d’un grand magasin qui adapte son message en fonction de la nationalité. Il est possible de le faire intervenir également à l’étape de l’encaissement… Un seul et même robot est en mesure d’exécuter plusieurs fonctions en même temps sur un parcours d’achat. Un conseil : pensez son parcours client et savoir à quel moment le robot doit être placé est la clé du succès ! Il faut comprendre que la bonne intégration d’un robot humanoïde joue sur la performance de l’enseigne, nous rentrerons enfin dans un cercle vertueux.

… et peut réduire la pénibilité des tâches en magasin

Présent 24h/24, le robot peut effectuer un certain nombre de taches pénibles. A noter que les opérations de back-office représentent environ 15 à 30% des tâches effectuées par un conseiller de vente. Décharger la force de vente de ces missions permet de se concentrer davantage sur la relation client. Contrairement aux idées reçues, l’intégration de ces robots peut recréer du liant humain et laisser la force de vente se concentrer sur des tâches plus qualitatives et moins rébarbatives. C’est aussi un allié pour le conseiller de vente car le robot est et restera toujours la voix de l’enseigne.

*Source Etude "Robots et Retail" de Roland Berger

Intégration / Relation client

Annonces Google