Le big data à petit prix

Les données sont le pilier de l’économie numérique, au point qu’il est de plus en plus critique pour les entreprises de savoir les analyser, les protéger et les stocker.

Dans cette économie ultra-compétitive et constamment active, l’avènement combiné de l’internet des objets, de l’intelligence artificielle et du cloud computing engendre chaque minute des volumes de données stupéfiants. Selon IBM, nous en créons chaque jour 2,5 quintillions d’octets ; en outre, 90% des données du monde entier actuellement auraient été créées ces deux dernières années.

Il n’aura donc jamais été aussi crucial de pouvoir accéder et analyser ces informations rapidement et avec précision. Mais pour pouvoir les transporter, les stocker, les analyser et même les diffuser presque en temps réel, les fournisseurs de services et les grandes entreprises ont des besoins de plus en plus importants en matière de bande passante. Il leur faut également davantage de capacité de stockage au niveau de leurs datacenters.

Plusieurs options s’offrent aux entreprises pour stocker et gérer d’énormes volumes de données : avoir leurs serveurs sur site ; utiliser des services de cloud public ou privé ; ou opter pour un hébergement en colocation dans un datacenter, ou en d’autres termes louer de l’espace pour leurs serveurs dans un datacenter existant. Comment choisir la solution convenant le mieux à votre entreprise ? 

Gérer des datacenters peut être coûteux et chronophage 

Pour stocker leurs données, les entreprises peuvent choisir entre différentes solutions, généralement en fonction de la quantité et de la sensibilité des données concernées. Les services en ligne tels que Dropbox sont utiles pour stocker les fichiers collaboratifs d’une organisation, mais ne disposent pas de la couche de calcul nécessaire pour le big data. Pour gérer de telles quantités de données, il faut avoir accès à un datacenter.

Cependant, la construction et la gestion de tels centres sont extrêmement coûteux et il est rare que les entreprises choisissent d’en construire de A à Z. Chaque composante représente en effet un coût et une perte d’espace importants : un datacenter de petite taille peut être de la superficie d’une pièce, un centre de taille moyenne peut s’étendre sur tout un étage, et les centres industriels peuvent occuper un entrepôt entier. Les serveurs eux-mêmes ont des besoins importants en matière d’électricité, et nécessitent des services de sécurité ainsi que des systèmes de contrôle environnemental (pour éviter la surchauffe). À l’échelle industrielle, ils peuvent consommer autant d’électricité qu’une ville de taille moyenne, ce qui représente un coût considérable à la fois sur le plan financier et au niveau des heures de travail nécessaires pour en assurer le fonctionnement à plein régime. Pour la plupart des entreprises, le choix se limite donc à l’hébergement ou au cloud.  L’hébergement en colocation est l’option préférée des sociétés ayant besoin d’étendre les capacités de leur datacenter, tout en conservant un contrôle important sur leurs équipements. À l’opposé, les services cloud sont généralement entièrement gérés par un tiers. 

Les avantages de l’hébergement 

L’hébergement offre un bon nombre des avantages concurrentiels liés à la possession de son propre datacenter, mais à un coût sensiblement inférieur. Louer de la capacité de stockage et de la bande passante au sein d’un datacenter revient nettement moins cher que de construire et de gérer un datacenter de A à Z.

En louant de l’espace auprès d’un grand fournisseur de services d’hébergement, l’entreprise accède également à un réseau plus vaste, ce qui peut contribuer à assurer la sécurité de ses données (celles-ci étant hébergées sur différents emplacements). En outre, dans un tel contexte, le client n’est jamais très loin d’un datacenter, ce qui réduit les coûts de transport, ainsi que les problèmes de latence. Certains datacenters disposent d’ailleurs de plusieurs connexions au réseau global. Ainsi, en cas de problème sur l’une d’entre elles, les données restent malgré tout accessibles en permanence.

Les centres de colocation disposent également de personnel sur place et sont supervisés afin d’assurer une disponibilité permanente des informations. Des techniciens spécialisés sont constamment présents et des équipes de maintenance sont toujours disponibles, ce qui permet de réduire les dépenses liées au déploiement d’ingénieurs. 

Les inconvénients de l’hébergement

En matière de datacenters et d’espace d’hébergement, toute expansion ou ajout de capacité supplémentaire doit être planifié bien à l’avance (comme pour des achats internes). Si une entreprise passe par un service tiers pour stocker ses données, son contrat ne lui donnera droit qu’à une quantité spécifique d’espace et de ressources. Pour une organisation en plein développement, il n’y a rien de pire que d’être limité. Le fournisseur de service doit alors être informé de toute prévision de croissance afin de pouvoir fournir les ressources nécessaires.

Autre inconvénient potentiel de l’hébergement : cette approche n’est pas aussi pratique qu’un datacenter interne. Les infrastructures situées en local ont en effet l’avantage d’être au bout du couloir, et donc facilement accessibles, ce qui n’est pas le cas lorsque l’on a fait appel à un datacenter externe.  Dans le cas de l’hébergement en colocation (et contrairement aux solutions entièrement infogérées), l’utilisateur final a quand même des équipements à maintenir et à gérer. L’entreprise devra donc veiller à ce que le datacenter soit facilement accessible au cas où ses techniciens auraient besoin de s’y rendre. 

Quel avenir pour l’hébergement en colocation et en matière de stockage de données ?

Le marché mondial de l’hébergement devant générer 33,2 milliards de dollars de revenus en 2018, on peut raisonnablement affirmer que de plus en plus d’entreprises adopteront une telle stratégie dans les années à venir. Nous sommes à l’aube d’une révolution centrée sur le big data, et l’avènement tant annoncé de technologies telles que les voitures autonomes et l’Internet des Objets se profile enfin à l’horizon. Ces technologies produiront d’énormes quantités de données qui devront être stockées, transportées et analysées quasiment en temps réel dans le monde entier. Dans ce contexte, l’hébergement constituera une solution adéquate en matière de stockage, et permettra d’assurer que les données soient constamment disponibles à court comme à très long terme.  

Stockage / Serveurs

Annonces Google