Impression 3D : MakerBot licencie encore

Le spécialiste new-yorkais de l'impression 3D se restructure à nouveau. Un tiers de son effectif est licencié. C'est le troisième plan massif annoncé en 2 ans.

Le marché de l'imprimante 3D ne semble pas tenir toutes ses promesses. Makerbot, qui figure parmi les acteurs les plus connus sur ce secteur, vient d'annoncer une nouvelle restructuration. 30% de l'effectif de cette entreprise basée à New York va être licencié, annonce le CEO Nadav Goshen sur le blog officiel.

Une nouvelle organisation va être mise en place. Elle rassemblera les équipes de développement hardware et software. La cible reste la même : le marché des pros et de l'éducation. L'entreprise qui voulait initialement équiper les maisons et les particuliers avait en effet changé son fusil d'épaule en septembre dernier pour se concentrer sur le marché B2B.

Ce n'est pas le premier plan massif annoncé par MakerBot, qui avait dû se séparer du cinquième de son effectif deux fois dans la même année, licenciant quelque 100 personnes en avril 2015 et 80 de plus six mois plus tard. MakerBot a été racheté 400 millions de dollars en 2013 par Stratasys, un autre acteur bien connu du secteur de l'impression 3D, et positionné depuis longtemps sur le marché B2B.

Emploi informatique

Annonces Google